Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Témoignage : Sara a fait une rentrée décalé...

Témoignage : Sara a fait une rentrée décalée à l'IEJ

20 Janvier 2013 à 12h06 | | 0 avis

Témoignage : Sara a fait une rentrée décalée à l'IEJ

Sara Correa est étudiante à l'IEJ. Suite à une erreur d'orientation, elle a choisi de faire sa rentrée en décalé, à l'IEJ, en mars dernier. Elle nous parle de cette expérience. 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Sara CORREA, j'ai 22 ans. Je suis actuellement étudiante en deuxième année de journalisme, à l'IEJ. Je souhaiterais être journaliste spécialisée dans la presse féminine, mais suis également très intéressée par la radio. Je suis passionnée de mode et de cinéma.  

Pourquoi avoir opté pour une rentrée en mars ?

J'ai choisi de faire la rentrée en mars dernier suite à une erreur d'orientation. Je me suis inscrite à la faculté de Nanterre dans la filière cinéma, dans le but d'obtenir ma licence et d'intégrer ensuite un Master de journalisme. Pourtant, je me suis très vite aperçue que l'université ne me convenait pas. J'ai alors entrepris de recherches dans le but de trouver une école de journalisme post bac.

Sur internet, j'ai constaté que l'IEJ offrait à ses étudiants la possibilité de faire une rentrée décalée en mars. Je me suis donc renseignée sur la réputation de l'école, les cours qu'elle dispensait mais aussi les professeurs qui intervenaient. Séduite par le concept "plurimédias" de  l'école, j'ai tenté ma chance, et passé le concours.  

Selon vous, quel est l'intérêt de ce système ? Quels sont ses points forts ?

Parvenir à assimiler une année de cours en seulement quatre mois, le pari me semblait presque perdu d'avance. Pourtant, le système de l'école est très bien fait, et nous offre une approche générale et complète du métier de journaliste. Le rythme est soutenu, certes, mais permet rapidement de faire le tri entre les élèves passionnés, et les autres. L'intérêt de ce système est donc, évidemment, de ne pas perdre une année, mais aussi et surtout de nous convaincre de notre motivation.  

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant intéressé par une rentrée décalée ? 

L'important pour intégrer cette rentrée décalée est d'être sûr de sa motivation : si l'on n'est pas réellement passionné par ce métier, il est presque impossible de suivre le rythme. 


Dossier sponsorisé par nos partenaires :

Interview du Directeur | Site de l'école

Interview du Directeur | Site de l'école

Interview du Directeur | Site de l'école

Photo : Sara Correa

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis