Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Ma première année en licence lettres et arts

Ma première année en licence lettres et arts

Si mon parcours universitaire s’est fait de façon plutôt linéaire, au moment de mon entrée à la fac, je n’aurais jamais cru possible une telle constance. Témoignage.

23 Juin 2011 à 00h00 | | 1 avis

Ma première année en licence lettres et arts

Licence en lettres : faire des études pour faire des études

C’est que, entreprendre une première année en licence de lettres et arts fut pour moi un choix par défaut qui devait combler mon manque d’idée quand à la direction à donner à mes études. Ayant  passé un bac littéraire option histoire des arts, la licence de lettres et arts me permettait de conserver les deux aspects de ma formation au lycée.

J’avais aussi dans l’idée de continuer sur des études littéraires, mais en évitant à tout prix les matières classiques comme le latin ou le grec.

Sans trop savoir pourquoi, j’allais donc à la fac au premier semestre de façon plutôt machinale. La seule présence d’une amie dans un des cours de spécialité me réjouissait chaque semaine. Car très méthodologique, le premier semestre de la licence en lettres et arts n’avait vraiment rien de palpitant.


Un second semestre salvateur

C’est au second semestre que j’ai trouvé un intérêt à mes études. Les cours se spécialisaient tout en permettant une ouverture sur les différents arts et la littérature. Entre les cours d’histoire des arts, de théâtre, de cinéma et de philosophie, j’étais aux anges.

Seul bémol encore dans ma formation : les cours de littérature qui n’abordaient que des textes classiques et encore de façon très scolaire. Mon peu de goût pour cette matière devait d’ailleurs se confirmer par la suite lorsqu’en master je n’ai gardé que le côté artistique de ma formation.

La première année s’écoula ainsi tranquillement. J’ai eu pourtant au début des difficultés à suivre le rythme à cause de longs trajets en transport en commun dont je n’avais pas l’habitude. Il fallut aussi s’habituer à la relative solitude qui s’impose à la fac lorsque l’on y arrive seul.

Impersonnel, l’université n’est pas le meilleur endroit pour créer des amitiés. Mes premiers liens se sont formés ainsi au fur et à mesure de mon parcours de licence.

Arrivée sur les bancs de la fac par dépit, je suis aujourd’hui heureuse d’y avoir persévérée !


Lisez aussi

Les avis sur cet article
Balec__

20 / 20

Je suis élève en terminale et j'ai choisis cette formation à Toulouse pour l'année prochaine, j'ai soif de connaissance aussi bien littéraire que artistique. Je souhaiterais être par la suite documentaliste ou journaliste pour un magazine culturel mais je chercher surtout à me cultiver à l'Université. Que me conseillerais-tu?
Par

Balec__

- le 02 Aout 13h43
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis