Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Témoignage : Ingénieur Assurance Sécurité

Témoignage : Ingénieur Assurance Sécurité

Voici un témoignage d'un Ingénieur Assurance Sécurité qui nous présente son métier et sa formation !

28 Décembre 2011 à 11h16 | | 0 avis

Témoignage : Ingénieur Assurance Sécurité

Décrivez votre parcours (scolaire et professionnel)

SCOLAIRE :
1999-2000 : Obtention d’un bac STI génie Electrotechnique puis dans le même lycée
2000-2002 : Obtention d’un BTS spécialité Electrotechnique.
2002-2003 : Expatriation dans le Pas de Calais pour une année de licence Ingénierie Electrique en faculté, qui se solde par un échec.
2003-2006 : Retour au bercail avec l’obtention d’une Licence Ingénierie Electrique dans une autre faculté, puis d’un master procédé et traitement de l’énergie électrique.

PRO :
Boulot d’été durant 4 saisons dans le service maintenance d’un constructeur automobile français, puis pendant le cursus universitaire, stage de 6 mois dans les bureaux d’étude d’une société française de construction ferroviaire. A partir de là, obtention d’un poste en CDI dans une grande SSII française en tant que consultant dans un bureau d’étude au sein de la même société ferroviaire.

Le poste d’ingenieur assurance securité constitue principalement en la réalisation de phases de validation logiciel d’un système de contrôle commande pour une ligne de tramway ou TGV. Au bout de trois ans, suite à un départ volontaire, obtention d’un poste ingénieur sécurité dans un autre site de l’entreprise ferroviaire, en tant que consultant.

 


 

Quelles fonctions remplissez vous dans votre emploi ?

J’assure le rôle de SAE (Safety Assurance Engineer) dans un département FMDS (Fiabilité Maintenabilité Disponibilité et Sécurité) au sein d’une entreprise de construction ferroviaire.

Mon but est d’assurer la sécurité dans un périmètre donné (logiciel, carte électronique…) en utilisant des méthodologies approuvées par des organismes de certification, des outils de calculs adaptés (tel des arbres de défaillances) et d’assembler tous ces éléments pour établir la démonstration de sécurité dudit périmètre.

Le tout sous la responsabilité du PSAM (Product Safety Assurance Manager) et du responsable de département. La langue la plus couramment utilisée est l’anglais.

 


 

Quelles sont les qualités requises ?

De la rigueur dans les procédures, dans la gestion des éléments relatifs à la sécurité tout au long de la vie du projet. Un esprit d’initiative et d’anticipation, pour être autonome et prendre des décisions en rapport avec les besoins de la sécurité. Une bonne communication et une confiance en soi pour interagir avec les autres intervenants du projet.

 


 

Pourquoi aimez-vous votre métier. Quels sont les points que vous aimez moins?

Il y a un coté touche à tout dans ce métier qui est fascinant, une ouverture d’esprit propre à ce métier qui se greffe sur les autres métiers du projet.

Le coté négatif est le décalage de l’aspect sécurité sur les aspects conception où validation du projet, le travail doit souvent être fait pour la veille, et il est parfois difficile de faire passer l’aspect sécurité aux yeux de tous.

 


 

A quelle tranche de salaire peut-on prétendre pour un tel poste ?

Pour un rôle de débutant en sécurité avec 3 années d’expériences dans un domaine proche : entre 30k€ et 40k€ brut par an.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis