Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Témoignage : étudier à l'étranger

Témoignage : étudier à l'étranger

Partir à l'étranger ? Qu'est-ce-que cela vous apporterait ? Paul, étudiant en 3ème année de licence comptabilité-contrôle a bien voulu répondre à mes questions.

Publié le 28 Décembre 2011 à 12h37 | | 3 avis

Témoignage : étudier à l'étranger

Quels cours suis-tu cette année ?

"Je suis essentiellement des cours axés sur l’Économie internationale et la Finance ici à l'université technologique de Tallinn (Estonia), dans le dessein de préparer au mieux un master Economics/Finance."

 


 

Pourquoi être parti ?

"D'un, j'ai su que la filière compta pure et le métier en lui même ne me conviendrait pas, en plus de la méthode d'enseignement à la française. Ensuite, le fait de découvrir un nouveau mode de fonctionnement avec, quelque part, une remise en question de ce que je connaissais, m'attirait grandement. Ajoutez à ça l'optique de progresser en anglais... Donc dans l'ordre : anglais, mode d'enseignement, choix de cours plus satisfaisant, nouvelle culture/pays, enrichissement perso, opportunités des voyages.. Depuis le début, j'ai vu la Lettonie, la Lithuanie, la Finlande, l'Angleterre, la Laponie, la Suède en janvier... Il ne manque plus que la Russie."

 


 

Que t'a apporté l'international ?

"L'international m'a amené plein de choses. D'abord, s'ouvrir encore un peu plus l'esprit en se remettant en question. Tu découvres de nouvelles perspectives, de nouvelles manières de penser, tu apprends de toi-même également, et tu te découvres un peu dans des situations inhabituelles... Que du positif, je dirais. Même si la majorité des étudiants erasmus font tout pour que la "rumeur" erasmus perdure, à savoir erasmus = la bringue 24h/24. Moi, personnellement, j'ai un projet, je sais où je vais, donc je suis un peu en retrait de ce côté-là.

Vraiment que du positif : tu redécouvres le plaisir d'apprendre et d'étudier avec un métier de professeur qui diffère complétement de la France : des professeurs à l'écoute qui font tout pour t'aider, un travail et une participation personnels vraiment valorisés. C'est vraiment un système complétement différent où on fait tout pour que l'étudiant s'épanouisse et trouve sa voie. Ce n'est pas pour rien que les ministres français se rendent régulièrement dans les pays nordiques pour voir comment cela se passe !"

 


 

Peux-tu nous parler de la vision étrangère des Français ?

"On jouit de préjugés plutôt négatifs à l'étranger en tant que français. Pas par les locaux, qui apprécient pluôt les français. De toute façon, les gens (estoniens ou russes) sont très accueillants : là aussi, découverte d'une nouvelle mentalité qui m'a fait beaucoup de bien. Donc plus par les étudiants erasmus eux-mêmes qui sont vachement copain-copain. Mais quand tu discutes un peu plus, ils t'avouent que les touristes français sont insupportables. Mais sinon, il existe une vraie dynamique "communauté erasmus" qui se crée naturellement."

 


 

Que feras-tu en revenant en France ?

"En revenant en France, j'envisage un master puis un domaine professionnel autour de la finance d'entreprise/banque/gestion."

Les avis sur cet article
jerem64

20 / 20

Belle expérience très enrichissante.
Par

jerem64

- le 28 Décembre 21h17
sabined

20 / 20

Pour les ex pays de l'URSS, je pense que les français sont mieux appréciés que les américains.
Par

sabined

- le 28 Décembre 16h42
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis