Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Un syndicat étudiant demande le gel des frais ...

Un syndicat étudiant demande le gel des frais universitaires obligatoires

Jeudi 9 août 2012, l’augmentation des frais d’inscription dans l’enseignement supérieur est parue au Journal Officiel. Cette décision a vivement été condamné par la deuxième organisation étudiante de France : la FAGE.

14 Aout 2012 à 11h17 | | 0 avis

Un syndicat étudiant demande le gel des frais universitaires obligatoires

Dans un communiqué, la Fédération des Associations Générales Etudiantes demande au gouvernement de geler les frais et donc de revenir sur ces hausses. MediaEtudiant.fr vous explique pourquoi.

 

Une hausse des frais pour les étudiants

En 2012, la rentrée scolaire coûtera encore un peu plus cher aux étudiants. Elle était pourtant déjà chiffrée en moyenne à 2372,40 euros par étudiant en 2011... Les hausses des frais toucheront donc les inscriptions, les restaurants universitaires et les cotisations à la Sécurité Sociale.

À la rentrée 2012, les frais d’inscription seront désormais de 181 euros en licence, soit une hausse de 2,26 %. Un étudiant devra débourser 250 euros pour s'inscrire en master (+ 2%). Enfin, une année de doctorat coûtera 380 euros (hausse de 2,15%).

Le prix du ticket de restaurant universitaire va également augmenter. Il passera à 3,10 euros en septembre (+1,64%).

L'année universitaire 2012-2013 sera enfin marquée par une hausse obligatoire de la cotisation sociale. Le mauvais accès aux soins des étudiants inquiète pourtant déjà beaucoup... Elle passera de 203 euros à 207 euros, soit une augmentation de 2%.

La réponse du gouvernement

Pour répondre aux premières critiques concernant ces changements à la rentrée, le gouvernement rappelle la revalorisation de 2,1 % des bourses sur critères sociaux. Cependant, cette mesure ne touche que les 20 % d'étudiants boursiers.

Le syndicat étudiant UNEF avait plutôt proposé d'augmenter davantage le montant des bourses afin de rattraper la baisse en euros constante de celles-ci. François Hollande aura encore beaucoup de travail pour concrétiser sa promesse d’une politique d'éducation pour tous.

 


La réaction du syndicat étudiant FAGE

Comme l'UNEF, le syndicat étudiant FAGE demande de geler les frais universitaires. Dans un communiqué, la Fédération déplore :

  • "Ces augmentations cumulées sont insignifiantes à l’échelle du budget de la recherche et de l’enseignement supérieur".
  • "Elles vont à l’encontre d’une véritable politique en faveur de la démocratisation de l’enseignement supérieur".
  • "Elles ne répondent ainsi en rien aux difficultés budgétaires des établissements et des CROUS".

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis