Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Écrire son anxiété, ou la fin du stress des ...

Écrire son anxiété, ou la fin du stress des examens ?

26 Janvier 2011 à 07h11 | | 0 avis

Écrire son anxiété, ou la fin du stress des examens ?

A force de faire des expériences sur tout et n’importe quoi, les laboratoires de recherche américains laisseraient croire qu’ils choisissent leurs terrains d’investigations en fonction d’une certaine inutilité promise aux résultats.

Pour ne pas déroger à la règle, l’étude de deux professeurs américains (Gerardo Ramirez et Sian Beilock) n’intéresse vraisemblablement pas grand monde, si ce n’est nous, étudiants que nous sommes, en proie au stress des examens.

Écrire son anxiété à propos d’un examen

« Writing About Testing Worries Boosts Exam Performance in the Classroom » (« Ecrire sur l’anxiété dû à un test améliore les performance lors d’un examens en classe »), étude parue dernièrement dans le célèbre magazine américain Science, donnerait peut-être la potion magique capable de débarrasser du stress dû aux examens. Loin d’être médicamenteuse, celle-ci consiste en un crayon et une feuille de papier sur laquelle il s’agit d’écrire ce que l’on ressent au moment du stress (« j’ai peur d’échouer parce que… »), et ce pendant les 10 minutes précédent l’examen.


Des résultats en hausse

Les chercheurs ont noté une amélioration significative des notes des étudiants habituellement anxieux ayant appliqué cette méthode. En couchant par écrit ses angoisses, l’étudiant se débarrasse d’une anxiété qui peut s’avérer handicapante. Selon les professeurs Ramirez et Beilock, l’anxiété bloquerait la mémoire et les capacités de concentration. Et en effet, qui n’a jamais passé des jours à réviser pour finalement être incapable d’en restituer les fruits devant son sujet de partiel ?


Une méthode tous terrains

Alors que de nombreuses méthodes prônent le pouvoir de la pensée positive, au contraire, ici il s’agit d’affirmer les pensées négatives pour être à même de les surpasser. Cette méthode peut-être utilisée lors de tous types d’examens développant un stress : entretien d’embauche, concours, partiel, etc. Alors maintenant, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Angoissés et autres anxieux, à vos stylos !

Pour les bilingues que ça intéresse, allez lire l’interview de Sian Beilock !

youyoupi

crédits photo : kalleboo

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis