aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Soudan : le rôle majeur des étudiants dans le...

Soudan : le rôle majeur des étudiants dans le mouvement de contestation sociale

Les pays arabes ont connu de grands bouleversements lors de l'année 2011. Il suffit de faire défiler la timeline interactive du Guardian pour s'en rappeler. Ce n'est pas pour autant que le calme règne en 2012.

25 Juin 2012 à 15h42 | | 0 avis

Soudan : le rôle majeur des étudiants dans le mouvement de contestation sociale

Depuis le 16 juin, des étudiants soudanais protestent contre le régime d'Omar el-Béchir. Ce mouvement de contestation est né après l'annonce d'un nouveau plan d'austérité.

La rédaction de MediaEtudiant.fr a choisi de diffuser cette révolte pour mieux vous informer. En découvrant la démarche des étudiants soudanais, vous pouvez comprendre ce mouvement d'indignation.

 

16 juin 2012, début du mouvement de protestation soudanais

Nous sommes le 16 juin 2012. Alors que les étudiants français ont les yeux rivés sur le bac, une toute autre attente envahit les universitaires de Karthoum et d'Omdurman. Une envie de liberté et d'égalité, comme pour la première révolution post-indépendance de 1964.

Militant pour le changement, plusieurs centaines d'étudiants se sont donc encore confrontés à des forces de sécurité brutales. Matraques et gaz lacrymogènes ont été utilisés dans les rues pour disperser les manifestants. Certains opposants du groupe Girfina évoquaient également l'infiltration des universités par le régime. En tout, ce sont plus de 15 arrestations qui ont eu lieu le 16 juin. Farouk Abou Issa, l'un des leaders du mouvement, en faisait partie.


L'évolution de la contestation

Le 18 juin 2012, le président soudanais Omar el-Béchir annonce un plan d'austérité. Parmi les mesures évoquées, la suppression progressive des subventions sur les carburants, une réduction des effectifs de la fonction publique et une hausse des taxes sur les biens de consommation. Selon les chiffres officiels, l'inflation a déjà atteint 30% pour le seul mois de mai.

Dès lors, le mouvement contre l’ex-général prend de l’ampleur. Des centaines de soudanais se réunissent dans plusieurs villes pour faire part de leur mécontement. Pour contrer ce mouvement de protestation, l'Etat accélère la répression et la censure dans tout le pays.

Le collectif Witness décide alors de publier des vidéos sur Internet pour ouvrir les yeux du monde sur les violations des Droits de l'Homme. Découvrez ci-dessous leur playlist.

 

 


Omar el-Béchir minimise le mouvement de protestation

Selon le président soudanais Omar el-Béchir,  la contestation n'est pas une nouvelle étape du printemps arabe. Il a en effet déclaré ce 25 juin que'elle était portée par seulement "un millier d'étudiants, probablement manipulés".

Un constat bien loin de la réalité, mais qui ne surprend pas. Recherché par la Cour Pénale Internationale (CPI), Omar el-Béchir doit répondre à la justice pour crimes contre l'humanité au Darfour.

 


L'avenir de cette révolte

Le 30 juin 1989, Omar El-Béchir prenait la tête du Soudan grâce à un coup d’état militaire. En 2012, les manifestants veulent en faire une journée de mobilisation de masse. Si ce rassemblement est un succès, l'avenir de cette révolte pourrait être prometteur.

Vous pouvez suivre l'évolution de ce mouvement de contestation grâce à cette carte intéractive.

 

Depuis quelques jours, les bloggeurs étudiants soudanais sont médiatisés par Al-Arabiya, la chaîne de télévision saoudienne. Les leaders de la contestation attendent avec impatience le même retour d'Al-Jazeera, le véritable starter des printemps arabes. Le Soudan se révoltera-t-il ?

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis