Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Sciences po : les IEP signent un accord pour ut...

Sciences po : les IEP signent un accord pour utiliser ce nom

Sciences po n’est pas qu’une formation aux sciences politiques, c’est aussi et surtout une marque qui appartient à la Fondation nationale des sciences politiques. Les IEP doivent donc se conformer à certaines consignes concernant l’utilisation de cette appellation.

Publié le 02 Février 2015 à 15h23 | | 0 avis

Sciences po : les IEP signent un accord pour utiliser ce nom

Le 30 janvier 2016, les dix directeurs d’instituts d’études politiques ont donc dû signer un accord stipulant les règles de l’utilisation de la marque Sciences po.

L’usage de la marque Sciences Po par les IEP soumise à un accord

Il y a environ un an, l’IEP de Saint-Germain-en-Laye voyait le jour après une petite polémique autour de son nom. En effet, cet institut avait prévu de s’intituler Sciences po Grand Paris mais la FNSP s’est opposée à cet usage de sa marque qu’elle estimait trop proche de son établissement Sciences Po Paris.

Afin d’éviter d’autres anicroches dans le futur, la FNSP a décidé de faire signer à l’ensemble des IEP un « Règlement conventionnel d’exploitation du signe Sciences Po ». Il y serait précisé que seule la FNS est en droit d’utiliser le terme Sciences po mais il y est également fait état de la possibilité pour les IEP d’en faire usage « si et seulement si il est suivi du nom de la ville dans laquelle il se trouve ».

Le but de cet accord entre les IEP et la FNSP est de clarifier la situation mais aussi de faire en sorte de défendre la marque, référence à la récente crise qui a eu lieu à l’IEP d’Aix-en-Provence. Ainsi, le texte note que les IEP se doivent de défendre Sciences po « en particulier vis-à-vis des contrefaçons, et des éventuelles initiatives relevant du 'parasitisme' que pourraient prendre d'autres acteurs de l'enseignement supérieur en France et à l'étranger ».

En effet, le directeur de Sciences po Aix a finalement démissionné après que Marsactu et Mediapart aient mis au jour des partenariats douteux conclus avec des organismes de formation privés délivrant des diplômes labellisés Sciences Po…