En ce moment :

Préparez votre séjour à l'étranger : pensez à votre assurance santé !

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Rythmes scolaires : fin de la consultation

Rythmes scolaires : fin de la consultation

17 Décembre 2010 à 06h38 | | 0 avis

Rythmes scolaires : fin de la consultation

Lancée en septembre dernier, la consultation sur les rythmes scolaires touche à sa fin. Après quelques mois de débats sur les différentes académies, mais également de façon plus ouverte sur un site internet dédié, le groupe de réflexion (cf. "Luc Châtel se penche sur les rythmes scolaires") va commencer son travaille. Objectif : réorganiser le temps imparti à la scolarité, grâce à un rapport attendu pour le mois de mai 2011.

Rythmes scolaires : Respecter les besoins de l’enfant

Journées trop chargées, vacances trop longues et pas assez réparties sur l’année, jours de travaille insuffisants sur la semaine, etc., sont autant de points qui ne sont pas en accord avec le rythme biologique de l’enfant. Être en accord avec celui-ci permettrait un meilleur développement de l’élève, pour une plus grande capacité d’apprentissage en éradiquant fatigue et stress.


Un débat qui dépasse celui de la sphère éducative

Plus qu’un changement au niveau scolaire, c’est un changement au niveau de la société qu’amorce le groupe de réflexion sur les rythmes scolaires. Écourter ou allonger certaines vacances partagées en deux zones au lieu de trois, réintroduire la semaine de cinq jours  à l’école primaire, ou écourter les journées de travaille sont autant de réaménagement qui demanderaient une restructuration de la société entière. La consultation sur le sujet est d’ailleurs découpée en trois parties : les rythmes scolaires face l’école, face la famille et face à la société. Ainsi, les professionnels du tourisme devraient-ils s’adapter, de même pour le métier d’enseignant, tandis que l’on profiterait de ces changements pour repenser les possibilités d’implication des adultes dans la scolarité de l’enfant, en essayant de concilier la journée de ce dernier avec celle de ses parents.


L’exemple des autres pays

Outre les résultats de la consultation nationale, le groupe de réflexion aura également comme document de travaille l’exemple des autres pays. Des points de comparaisons précieux qu’il s’agit néanmoins de manier avec précaution. En la matière, il ne semble pas y avoir d’exemple à suivre. Pour exemple, au Danemark l’année scolaire débute le 8 août et se termine au 1er juillet. Ces cinq semaines de grandes vacances semblent idéales si l’on en croit certains. Ailleurs, le système danois à pourtant ses points noirs, avec une pause déjeuné qui varie de 20 à 30 minutes seulement.


Le rythme de l’élève, miroir de la société ?

Mais ce temps dévolu au déjeuner est encore le symptôme des habitudes de toute une société, dans un pays où le repas du midi est systématiquement pris sur le pouce sous forme de sandwich (toutes les écoles danoises ne possèdent d’ailleurs pas de cantine), tandis que nous, français, privilégions encore un bon repas autour d’une table. Pays de la gastronomie oblige, la pause déjeuner dure de une à deux heures selon les niveaux et nous n’avons de cesse de réfléchir sur l’accès et la qualité des cantines scolaires, pensées comme le lieu d’un autre apprentissage : celui du goût.

Nous avons ici déjà compris une chose : tout ne s’apprend pas devant un tableau noir. Alors pourquoi ne pas multiplier les activités pédagogiques moins contraignantes que celles effectuées en classe, mais toutes aussi enrichissantes ?

digiSchool a sélectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis