Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Pour réussir sa vie, mieux vaut naitre en janv...

Pour réussir sa vie, mieux vaut naitre en janvier !

03 Janvier 2011 à 00h00 | | 0 avis

Pour réussir sa vie, mieux vaut naitre en janvier !

Mardi 28 décembre, Julien Grenet, chercheur en économie au CNRS, a prouvé en publiant son étude que naitre en décembre augmente le risque de l’échec scolaire par rapport aux natifs de janvier.

Des enfants moins matures intellectuellement

Les résultats de cette enquête peuvent paraitre surprenant, il n'en restent pas moins incontestable. Ils démontrent que les natifs de décembre seraient moins murs, ce qui se ressentirait sur leurs résultats scolaires.

Cette différence se remarque surtout à l’école primaire et encore plus dans les milieux défavorisés. Julien Grennet montre que des enfants âgés de 11 nés en décembre ont deux fois plus de chance d’avoir redoublé que ceux nés en janvier. 


Des conséquences sur la vie professionnelle

Si la date de naissance explique la répartition des redoublements, les redoublements quant à eux expliquent le type de diplôme. Et qui dit impact sur le type de diplôme dit également impact sur le revenu.

Ici le chercheur montre que la différence existe mais est minime. Les enfants de décembre ont un revenu inférieur de 2,3% pour les hommes et 0,7% pour les femmes. Cet écart représente en moyenne une perte de salaire de 12 000€ pour une carrière professionnelle de 42 ans selon le quotidien Le Monde. Enfin, l’étude montre que l’impact se retrouve aussi sur les résultats du concours de la fonction publique et sur le risque d’être au chômage mais de manière très faible (0,5%).


Des pistes de réflexions

Ce phénomène est également observable dans d’autres pays du globe. Cela s’explique simplement par le fait qu’au primaire, une différence d’âge de quelques mois est importante car le cerveau de l’enfant se développe très vite.

Au Pays-Bas, une solution a été trouvée : on propose aux enfants de redoubler le CP afin de mieux se préparer. Pour l’auteur de l’étude, il faudrait que les notes soient pondérés en fonction du moins de l’année, au moyen durant la scolarité au primaire afin que les résultats minimisent l’impact sur la vie future. Et pourquoi pas inciter les enfants à porter plainte contre leurs parents.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis