Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Retour sur la semaine rush e-business à SUP'In...

Retour sur la semaine rush e-business à SUP'Internet

Parce qu’il y a des métiers où l’expérience du terrain est la plus probante, SUP’Internet, l’école supérieure des métiers de l’Internet, membre de IONIS Education Group, a décidé de confronter ses élèves de 1ère année à une aventure professionnelle des plus réelles : concevoir en une semaine un business plan et livrer un site internet à un client. Media Etudiant a rencontré Kevin, un étudiant de 1ère année. Il nous livre ses impressions sur la semaine rush e-business.

27 Février 2013 à 11h32 | | 0 avis

Retour sur la semaine rush e-business à SUP'Internet

 

Surprendre les élèves et leur faire vivre une expérience nouvelle

Lundi 18 février 2013. Comme chaque lundi matin, les étudiants de 1ère année à SUP’Internet envahissent leur école, située à proximité de la porte d’Italie. Ils ne le savent pas encore mais ils s’apprêtent à vivre une semaine des plus intensives. Une semaine dont ils se rappelleront souvent : la semaine rush e-business.

Caroline Ales, la responsable des relations extérieures du groupe Ionis nous explique le concept 2013 de cette semaine : « Sous forme de jeu de rôle, la direction de l'école incarne une entreprise et formule un brief pour la création d'un service et d'un site internet ». « Ce concept pédagogique a été mis en place l'année dernière durant le cursus de la première promotion de Sup'Internet, il s'agissait alors de rentabiliser un stock de 10 000 cubes de bois via une solution online originale et cohérente. Afin de surprendre les élèves de la deuxième promotion et de leur faire vire une expérience nouvelle, nous avons modifié le fond du projet tout en gardant sa forme dans les grandes lignes » précise Gaël Coat, responsable du Bachelor « Développement et technologies du Web » et professeur de programmation PHP.


Comme en témoigne la réaction de Kevin, cette stratégie s’est avérée payante. «  Nous avons des plannings informatisés et les élèves de deuxième année nous avaient glissé quelques mots sur cette semaine. Nous savions qu'elle allait être rude et éprouvante mais nous ne savions pas exactement ce que nous allions faire ».

 

 


Levée de rideau : cette année le sujet portera sur l’impression 3D

Fini les cubes de bois, cette année, le sujet portera sur l'impression 3D.  « On nous a confié un appel d'offre d'une entreprise qui a acheté 2 imprimantes 3D à 200 000€, et nous avons eu quatre jours pour développer un concept rentable et attractif, un site de-commerce, complété d'une stratégie design précise et d'un positionnement sur le marché » raconte Kevin.

Les étudiants sont répartis par tirage au sort en équipe de 6 (2 de chacun des 3 bachelors) et reçoivent un brief identique. « Le plus dur est de se lancer. Une fois l'idée trouvée, les rôles se créent automatiquement, et chacun assume une responsabilité, de préférence en rapport avec sa spécialisation (business, développement, ou design) » explique Kevin.

 


Au programme : nuits blanches et journées de 13 heures

 

Durant cette semaine, les portes de SUP’Internet restent ouvertes jour et nuit. Les élèves peuvent ainsi organiser leur travail comme ils l’entendent. Kevin avoue que ses journées de travail étaient de minimum 13h et qu’il lui est arrivé de passer une nuit entière à travailler sur son projet. « Mais ce n’est rien, certains groupes ont fait 2 voir 3 nuits blanches ! » s’exclame-t-il. « Nous étions concentrés, et 100% investis mais j’ai trouvé cela beaucoup plus enrichissant qu'une semaine de cours classique. Notre soutenance finale s’est par exemple déroulée devant un jury composé de vrais clients et non seulement de professeurs de l’école ! ».

 

Certains groupes ont fait deux voir trois nuits blanches !

 


Immerger les étudiants, les amener à se dépasser et à se remettre en question

Gael Coat revient pour Media Etudaint sur les objectifs de cette semaine. « Les objectifs pour les étudiants sont multiples :

  • savoir exploiter sa créativité dans un projet concret ;
  • prendre conscience du savoir faire acquis durant le premier semestre ;
  • être capable de s'adapter a des contraintes client nouvelles, diverses et changeantes. 
  • mener un projet e-business de bout en bout ;
  • découvrir l'importance de la documentation dans le processus commercial ;
  • mettre en place le cycle de vie d'un produit de la conception, à la commercialisation en passant pas les détails concrets de l’industrialisation ;
  • apprendre a travailler en groupe, sous pression et dans des délais très courts ;
  • savoir collaborer avec les différents corps de métier du Web des développeurs, des designers et des profils business, une qualité rare qui fait souvent défaut aux professionnels du secteur. »

 


Des coachs précieux

Le contact au fil de la semaine avec les enseignants a été très réduit. Les étudiants de SUP’Internet  ont néanmoins été en permanence suivis par des coaches. « Les coaches étaient des membres de l’équipe pédagogique de SUP'Internet, principalement des enseignants et des assistants. Ils avaient des rôles de référents en matière de business de technologie et de design au sein de l'agence. Ils étaient présents sur place toute la journée pour aider les étudiants à appréhender les demandes du client, et également pour les assister dans la réalisation concrète de la solution e-business comme dans l’élaboration du plan de communication et du business plan » nous précise Gaël Coat.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis