Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Témoignage : Responsable RP

Témoignage : Responsable RP

Le témoignage d'un responsable RP qui nous parle de son métier, de sa formation, et de ses fonctions !

20 Décembre 2011 à 15h55 | | 0 avis

Témoignage : Responsable RP

Décrivez votre parcours (scolaire et professionnel)

SCOLAIRE:
Après un BAC Littéraire en 2003, j’ai obtenu une Licence de Lettres Modernes à l’UCO d’Angers en 2006 assortie d’une spécialisation journalisme acquise en double cursus, toujours à l’UCO. Je suis entrée ensuite en Master de Lettres Arts et Pensée Contemporaine à Paris, master que j’ai abandonné au bout d’un semestre pour me professionnaliser. J’ai donc intégré l’Efficom, Paris XII, en février 2007 et signé un contrat de professionnalisation de 10 mois. Ce système me permettait de passer 3 semaines en entreprise et 1 semaine en débriefing à l’école, tout en étant rémunérée à 85% du SMIC.

PRO :
Ma carrière professionnelle commence donc avec ce contrat de professionnalisation signé chez Accession (Paris 14), une agence de communication spécialisée dans les sports mécaniques. En tant qu’assistante chargée de communication, j’ai pu découvrir la com corporate avec Michelin comme principal client, et l’événementiel, avec l’organisation du pôle média pour le Grand Prix de F1 et WRC en France.

Ensuite j’ai été embauchée pour 3 mois chez NPO (Puteaux), les organisateurs du Rallye de Tunisie, Libye, Maroc, pour m’occuper des journalistes sur le terrain et assurer les relations presse.

J’ai déménagé à Lyon en 2008 et j’ai signé pour 6 mois chez Plus 2 Sens, une petite agence de relations presse traditionnelles. Mon contrat s’est terminé en février 2009 et j’ai été embauchée en mars 2009 par Starting Prod pour ouvrir un service de relations presse.

 


 

Quelles fonctions remplissez vous dans votre emploi

Mes fonctions ont beaucoup évolué depuis mon arrivée chez Starting Prod. D’abord impliquée dans les RP de plusieurs clients, je me suis concentrée depuis la rentrée sur la stratégie de communication d’Absolu Telecom, une société spécialisée dans le micro paiement Web & Mobile, qui entame une tournée internationale de salons.

Mon travail consiste donc à assurer la logistique événementielle (hébergement & déplacement de l’équipe), les relations publiques (gestion de dossier avec les organisateurs de salon, demandes de subventions, liaison - partenaires/prestataires) et la communication (relations presse, inscriptions aux trophées, production kit media)

 


 

Quelles sont les qualités requises pour être un bon responsable RP

Concernant les relations presse pures, je pense que la qualité primordiale est la capacité à adopter l’écriture et le langage propre à la cible. On ne communique pas de la même façon vers un institutionnel que vers blogueur. L’attachée de presse est sensée représenter son client ou sa société face à un public spécialisé ou non-averti. L’attachée de presse est un caméléon qui doit donc sans cesse ajuster son discours par rapport à ses interlocuteurs mais aussi par rapport à ses clients.

De la souplesse, des bonnes manières pour soigner son relationnel, de l’écoute et de la pro-activité pour capter et entretenir son réseau. C’est un métier d’intermédiaire, de représentant, de coordinateur (prestataires graphique, production, fournisseurs, événementiel)

Concernant la communication événementielle c’est sans doute l’autonomie et l’organisation qui sont les qualités les plus demandées. Monter un événement c’est s’adapter à la pression, accepter s’il le faut la responsabilité d’un échec, répondre aux enjeux, s’investir plusieurs mois dans une mission mais aussi gérer l’après coup, analyser les erreurs et produire des bilans. L’événementiel : beaucoup veulent en faire leur métier, mais ils sont nombreux à sous estimer la charge de travail que cela implique.

 


 

Pourquoi aimez vous votre métier. Quels sont les points que vous aimez moins?

J’aime mon métier pour une action principale : communiquer. Ma mission est de rencontrer des personnes, discuter, défendre une idée ou une stratégie, établir des partenariats. Mais aussi communiquer par écrit. Je m’efforce de soigner au mieux mon message pour que mes interlocuteurs saississent les enjeux et trouvent un angle rapidement.

Pour l’aspect événementiel de mon métier, c’est tout simplement le fait d’organiser, de créer, de coordonner une manifestation, qui me motive. Dans ce cas de figure, je perçois l’utilité de mon travail quasiment au jour le jour et cela contrebalance le caractère plutôt posé et “long terme” que nécessite une stratégie de relations presse.

Les points que j’aime le moins ? Pour les RP c’est clairement cette relation de dominant-dominé que l’on ressent parfois entre communicants d’entreprises à faible notoriété ou très spécialisées et des journalistes “débordés”, peu enclins à vous ménager. L’attachée de presse est à un poste charnière qui ne recevra pas de compliments pour le produit qu’elle propose mais qui servira d’écran entre la presse et la direction en cas de conflits, crise etc. On peut donc parfois se retrouver dans des situations assez ingrates.

Et ce que je déteste dans l’événementiel, c’est ce sentiment que j’ai après chaque événement, une sensation de vide, d’inutilité, un retour au monde réel où personne ne peut exactement saisir l’importance de ce que vous avez vécu durant les mois précédents.

 


 

A quelle tranche de salaire peut-on prétendre pour un tel poste

Cela varie énormément, en fonction de la taille de l’entreprise ou de l’agence, de l’expérience acquise, des études, du contrat et de la mission.
Je dirais qu’un RP junior peut gagner rapidement autour des 1800 / 2000€ brut et arriver vers 3000€ brut au bout de quelques années.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis