Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les réseaux sociaux personnels

Les réseaux sociaux personnels

Contrairement aux réseaux sociaux professionnels, ces derniers n’ont pas pour but de s’inscrire dans une recherche de travail. Mais plutôt d’échanger ses photos, ses actualités, de discuter, etc.

15 Décembre 2011 à 15h49 | | 1 avis

Les réseaux sociaux personnels

Pourtant, plus ces réseaux se développent, plus ils s’invitent dans le monde du recrutement. On peut les retrouver à deux niveaux:

  • d’une part ils permettent aux entreprises de diffuser des actualités ou des offres d’emplois et pourquoi pas de chasser des candidats
  • d’autre part, ils sont une source d’informations importante pour le recruteur, qui a de nos jours, de plus en plus l’habitude de « googleliser » ses candidats potentiels.

Pour vous, chercheur de job, il est donc nécessaire de participer à un de ces réseaux, afin d’avoir accès aux informations mises à disposition par les entreprises, mais il est aussi primordial de pouvoir maîtriser les informations que vous mettez à la disposition des tous les internautes, et donc des recruteurs.

Le plus connu: Facebook.

A l’origine, Facebook (qui signifie « trombinoscope » en anglais) est né à l’université de Harvard en 2004. Il s’agissait d’un réseau très fermé d’étudiants, qui s’est peu à peu généralisé à de nombreuses universités américaines, avant de s’implanter dans le monde entier. En mai 2008, les chiffres annoncés font état de 75 millions d’utilisateurs à travers le monde, dont 2 millions pour la France.

Aujourd’hui, Facebook a franchi la barre des 350 millions d’utilisateurs, dont 12 millions pour la France. Ce phénomène touche essentiellement les jeunes entre 15 et 35 ans (ils représentent près de 88 % des utilisateurs). Mais la cible s’élargit et de nouveaux profils s’intéressent à Facebook, notamment les personnalités politiques qui l’utilisent comme vecteur de communication ou encore certaines entreprises, cabinets de recrutement qui cherchent à créer un contact avec des candidats potentiels.

Ainsi, les sites de recrutement ont d’abord ouvert des « groupes » dédiés à l’emploi pour gagner une certaine visibilité et pouvoir offrir une porte d’entrée à leurs clients recruteurs. Le but étant ainsi d’établir un premier contact. Dans son état actuel, Facebook ne représente pas un outil de sourcing en soi pour les recruteurs, mais davantage une première prise de contact.

 


 

Un réseau qui s’étend de la sphère personnelle à la sphère professionnelle :

En seulement un an, la position de Facebook dans le monde du recrutement a énormément évolué. De nouvelles applications ont vu le jour, « My resume » ou « Professional profil » permettent de mettre son CV en avant sur son profil. La dernière en date « Work with me » est un outil de cooptation qui permet d’afficher les offres d’emploi de la société, pour laquelle vous travaillez, sur votre profil. L’entreprise compte sur ses salariés pour diffuser ses offres dans son réseau, c’est une des nouvelles tendances du recrutement.

Pour le recruteur, l’avantage des réseaux sociaux personnels, c’est qu’ils ouvrent une fenêtre supplémentaire sur la personnalité du candidat. Ils permettent d’avoir une vision plus claire des personnes, au travers de leurs réalisations, de leurs projets, de leurs actions extra-professionnelles.
Deux manières d’utiliser cet espace sont exprimées : la première serait de l’utiliser pour établir un premier contact avec des candidats potentiels et la seconde serait de s’en servir plutôt pour approfondir une candidature, apporter des informations complémentaires à un entretien.

 


 

Comment profiter de cet outil ?

En ce qui vous concerne, le gros avantage apporté par Facebook est de pouvoir mettre en avant des éléments d’informations qui manque cruellement aux CV classiques (articles de blogs, actions caritatives, passions). Cet espace privatif permet de mieux se faire connaître par les recruteurs et pourquoi pas d’augmenter ses chances d’être sélectionné.

L’intérêt de Facebook, c’est aussi pour le candidat de se montrer comme il est et comme il sera demain dans l’entreprise, il vaut donc mieux rester le plus naturel possible.

Enfin, il est primordial pour vous de savoir maîtriser votre profil, l’idéal étant de créer un profil limité orienté professionnel et qui ne permettra pas aux recruteurs potentiels d’avoir accès à toute votre vie privée, qu’il s’agisse des photos de votre dernière soirée ou de la conversation passionnante de la veille avec votre meilleure amie.

Comme dit plus haut, un des premiers réflexes des recruteurs actuels quand ils reçoivent un CV intéressant est systématiquement de « googleliser » son nom avant un entretien. Or, même si l’on a paramétré son profil Facebook afin de rendre ses informations privées, on ne maîtrise pas toujours ce qui apparaît sur le net. Une apparition en maillot de bain ou l’air éméché sur une photo, peut sacrément vous desservir lors d’un entretien, pensez-y !

 


 

N’oubliez pas de contrôler votre identité numérique

Dans le même registre, pour les accros du blog, réfléchissez toujours à deux fois avant de diffuser un contenu sur votre page…pensez que toutes vos informations seront scrutées, étudiées et interprétées pour vos futurs employeurs. Et parfois, un avis sur votre humeur du jour, une discussion politique ou un commentaire personnel peuvent prêter à confusion et venir compromettre vos chances. Alors gare à vos contenus et contrôlez votre image !

Facebook face à la concurrence en matière de recrutement… Facebook surpasse-t-il Viadeo et LinkedIn ?
Ce n’est pas certain car même si le premier pèse lourd dans la balance avec 12 millions de Français inscrits, les deux autres permettent des recrutements plus ciblés notamment sur les profils high-tech. Les job-boards quant à eux demeurent incontournable pour le recrutement de tous profils.
Actuellement, Google lance un nouveau projet appelé « Open Social » qui a pour but de concurrencer Facebook. Mais comme on l’a vu précédemment, Facebook développe davantage d’application pour se professionnaliser. Et puis, de plus en plus de sites de recrutement permettent aux utilisateurs de diffuser directement leur CV sur le fameux réseau.

 


 

Conclusion

Vous l’aurez compris, aujourd’hui les trois quarts de votre recherche d’emploi se feront sur Internet…que ce soit pour répondre à une annonce, ou faire une candidature spontanée sur un site, mais aussi pour développer votre réseau, Internet est votre outil de prédilection !
Les réseaux sociaux sont en pleine explosion et les recruteurs ont bien compris leur potentiel. Alors ne vous privez pas de cet outil « booster » d’efficacité, mais sachez éviter les pièges d’une trop grande visibilité sur votre vie privée ! Apprenez à faire la part des choses, mettez-vous dans la peau du recruteur face à votre page Facebook, bref, restez professionnel !

digiSchool a sélectionné pour vous
Les avis sur cet article
sabined

20 / 20

Quand je pense que certains y racontent leur vie, je préfère tout raconter dans mon journal intime !
Par

sabined

- le 02 Janvier 15h17
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis