Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Rentrée 2016 : une université dans un camp de...

Rentrée 2016 : une université dans un camp de réfugiés au Burundi

C’est une première mondiale, une ONG suisse, avec l’aide des Nations Unies et en partenariat avec la Sorbonne, lance une université dès la prochaine rentrée dans un camp de réfugiés de Musasa, au Burundi.

20 Mars 2015 à 11h48 | | 0 avis

Rentrée 2016 : une université dans un camp de réfugiés au Burundi

Une université dans un camp de réfugié : une première mondiale

L’association humanitaire Swiss International Humanitarian Organization (SIHO) lance l’ouverture d’une université dans un camp de réfugiés de Musasa au Burundi, une première mondiale puisque à l’heure actuelle aucune université n’avait encore été ouverte dans de telles conditions. Jusqu’à présent les ONG assuraient l’éducation de ces enfants déplacés mais jamais au dessus du niveau du baccalauréat. « Dans le camp, les jeunes qui viennent d’avoir le bac passent souvent à la trappe parce que l’urgence, ce sont les plus petits », explique un ingénieur rwandais exilé au Congo puis au Burundi avant d’obtenir l’asile en France.

Des bourses étaient déjà misent en place pour permettre à ces jeunes de pouvoir aller dans un autre continent pour étudier, mais très peu pouvaient en bénéficier et la plupart trouvaient un emploi sur place et ne revenaient ensuite plus en Afrique. Yvelyne Wook, a donc souhaité inverser les tendances avec ce projet novateur baptisé UniRef.

UniRef partenaire de prestigieuses institutions

Cette université des réfugiés leur permettra d’accéder à une formation de qualité pour qu’à terme ils puissent « quitter le camp dans de bonnes conditions, prêts à aller vers l’extérieur ». La première année sera une année propédeutique, pour permettre à tous les étudiants d’atteindre le niveau souhaité, ils pourront ensuite choisir entre BTS ou Bachelor et éventuellement poursuivre en master dans différentes spécialités. Toutes les formations dispensées dans cette université sont réalisées en partenariat avec de prestigieuses institutions française comme Polytechnique Lausanne. « Nos étudiants sortirons diplômés de l’UniRef, et nous travaillons à l’obtention de double diplôme avec les universités partenaires », explique Anne-Gaëlle Saïah, directrice académique de l’UniRef.

850.000 dollars par an nécessaire au fonctionnement de l’UniRef

10 professeurs en tout seront responsables de la formation des étudiants qui ne pourront être supérieurs à 200. Le numérique est également intégré à la formation avec une salle informatique même si le camp n’est toujours pas relié à l’électricité, la directrice des programmes attend patiemment les panneaux solaires. Cependant les 850.000 dollars nécessaire au fonctionnement de cette université unique se révèlent être un véritable défi, l’UniRef indique des « besoins de financement urgents ».

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis