aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Rentrée 2011 : le dossier du ministre Luc Chatel

Rentrée 2011 : le dossier du ministre Luc Chatel

Le ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, Luc Chatel, vient de présenter son « dossier de rentrée » pour l’année 2011-2012. Une rentrée fixée à lundi pour des millions d’élèves, du primaire au collège en passant par le lycée. Quels sont les objectifs ? Quelles formes vont-ils prendre ? Sont-ils réalisables ? MediaEtudiant.fr fait le point.

02 Septembre 2011 à 14h04 | | 0 avis

Rentrée 2011 : le dossier du ministre Luc Chatel

Les objectifs de la rentrée 2011 :

Le ministre Luc Chatel continue dans sa lancée après son interview exclusive pour notre site. En conférence de presse hier, ce dernier a passé en revue les grands projets et grandes étapes vers lesquels le ministère se lance pour l’année 2011-2012. Et tout y passe : de l’absentéisme à l’école en passant par l’utilisation des nouvelles technologies dès le collège, le statut des enseignants, la réforme des lycées, les internats d’excellence, quasiment tout.

Et même si ces efforts ne font pas l’unanimité pour effacer les scandales liés à la sécurisation du bac ou les suppressions de postes, force est de constater que le ministre prend son rôle très à cœur pour répondre aux attentes de 12 051 100 élèves.

3 objectifs et défis principaux ont été dessinés :

Faire de la maitrise des savoirs une priorité absolue : l’objectif vise ainsi à donner aux élèves la possibilité de réaliser une scolarité complète et sérieuse, pour préparer au mieux les examens français et l’arrivée au collège, puis au lycée et enfin à l’Université ou dans une école. L’autonomie en ressort comme le maitre mot.

Placer la formation au centre du dispositif : l’accent est ici mis sur tous les « parcours de formation » au devant desquels l’apprentissage, l’alternance (y compris à des niveaux élevés comme le master) et la personnalisation des parcours de chacun.

Réussir à former une élite pour faire en sorte que les futurs étudiants n’éprouvent pas de difficulté à revendiquer leur parcours et leur compétence. Une France qui ne devrait peut-être pas être classée de la sorte dans le récent classement des meilleures universités 2011.

 


La réforme du lycée

Le dossier du ministère le rappelle : la réforme engagé à la rentrée 2010 vise à la « réussite de chaque élève à travers la personnalisation du parcours scolaire » en proposant « une spécialisation progressive, une réflexion sur les choix d’orientation et la mise en place d’un important dispositif d’accompagnement. »

La réforme du lycée recherche donc une réorganisation plus proche de l’élève avec l’arrivée de nouvelles matières, de nouvelles options, et même de nouvelles filières ; notamment dans la filière technologiques avec l’arrivée des séries STI2D (en lien avec le développement durable), STL (sciences et technologies de laboratoire) ou encore STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués).

Le but est de continuer dans la lancée des chiffres de résultat au bac 2011 avec un accompagnement des élèves renforcé et une orientation active dès l’entrée au lycée.

 


Les internats d’excellence

Le ministre de l’Education nationale est aussi revenu sur les internats d’excellence qui représentent, à eux seuls, 10 300 places pour l’année 2011-2012 dans 30 académies et internats dont 9 nouveaux dès cette rentrée de septembre.

Ces établissements permettant, entre autres, d’offrir une scolarité de haut niveau à tous ceux qui en ont besoin et surtout à ceux qui n’ont pas les moyens d’étudier dans de bonnes conditions ; que ce soit à cause de leur environnement, que par le manque de moyens financiers pour se loger, se déplacer ou même se divertir.

 


Réussite des élèves : les parcours personnalisés

Le but est de proposer à chaque élève une aide personnalisée et adaptée à ses capacités, aux difficultés qu’il rencontre et aux handicaps avec lesquels il doit apprendre à étudier.

La question des étudiants handicapés devient centrale même si l’on reconnait volontiers le manque de formation et de structure pour les accueillir le plus efficacement possible.

Toutes ces propositions et mesures ne trouveront pas écho et ne prendront pas toutes effet dès la rentrée 2011. Elles amènent juste les bases d’un travail qui risque d’être modifié ou réinventé. En espérant simplement qu’il soit le plus possible appliqué pour tous ces élèves qui en ont cruellement besoin pour éviter le décrochage scolaire, l’abandon à l’école ou la hausse du chômage chez les jeunes diplômés.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis