Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Regards étudiants : la grève à la SNCF

Regards étudiants : la grève à la SNCF

 

13 Avril 2010 à 14h50 | | 0 avis

Regards étudiants : la grève à la SNCF

 

Depuis maintenant une semaine, les cheminots de la SNCF, à l'initiative des syndicats ont entamé un mouvement de grève. Si le réseau commence doucement à reprendre un rythme de trafic normal, certains usagers subissent encore les effets des retards et de l'annulation de certaines lignes. MediaEtudiant.fr est allé dans la rue pour recueillir les impressions des étudiants sur ce mouvement.

 

La compatissante

 

  • Claire, 21 ans, troisième année en fac d'Histoire

 

"A vrai dire, je n'ai même pas suivi le conflit. Des grèves, il y en a très souvent à la SNCF. Heureusement, je ne prends pas assez le train pour être gênée par ces mouvements. Mais prendre les usagers en otage n'est pas une solution d'après moi".

 

La consensuelle

 

  • Charlotte, 20 ans, en deuxième année en fac de Droit

 

"Je pense que les cheminots et même les conducteurs ont le droit de faire ce genre d'actions. Il n'y a que comme ça que la direction les entendra. Mais je peux aussi comprendre que ça fasse ch... (sic) les personnes qui prennent régulièrement le train. On va dire que chacun a le droit d'être mécontent".

 

"Pour moi, la SNCF rime avec retards et grèves à répétition"

 

L'énervé

 

  • Alexis, 20 ans, première année en école d'ingénieur

 

"Je suis de Lyon et étudie à Paris. Lorsque je vois que mon train est annulé ou en retard pour la énième fois, je n'en peux plus. Une fois, à cause des mouvements de grève, j'ai mis près de cinq heures pour revenir à Lyon. Qu'ils aient des revendications, OK, mais pas au détriment des gens qui ont besoin du train pour leurs jobs ou leurs études!"

 

L'anti-SNCF

 

  • Paul, 21 ans, troisième année fac de Droit

 

"Pour moi, la SNCF rime avec retards et grèves à répétition. Donc un peu plus ou un peu moins ne change rien. Les conflits sociaux comme celui-ci n'ont au final pas beaucoup de résultats, si ce n'est mettre en difficulté les usagers.

Les syndicats et personnels de la SNCF feraient mieux de réfléchir à d'autres stratégies..."

 

Propos recueillis par Stéphanie Perrin

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis