Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'Université de demain : entre réforme de la ...

L'Université de demain : entre réforme de la licence et réussite des étudiants

Alors que le débat fait rage sur le thème de l’augmentation du coût de la vie étudiante et le nombre toujours aussi élevé d'échec en licence à l'Université, un think tank (groupe de réflexion) proche de la gauche baptisé Terra Nova serait en train de réfléchir à un moyen de conjuguer l’augmentation des frais universitaires, prétendue indispensable, et un nouveau système d’aides. Ce dernier vient donc de publier un rapport fort de 42 propositions pour sauver une université française à la dérive.

25 Aout 2011 à 10h44 | | 0 avis

L'Université de demain : entre réforme de la licence et réussite des étudiants

Augmentation des frais d'inscription

Alors que 48% des bacheliers s’inscrivaient à l’université en 1997, ils seraient 37% en 2009 à s'inscrire à l'Université. De ce fait il est évident que les recettes apportées par les inscriptions sont en baisses également. Pour remédier à cette diminution, il faut donc augmenter les inscriptions. Mais comment faire alors que le débat sur le pouvoir d’achat des étudiants bat son plein ?

C’est là qu’intervient Terra Nova : pour que tout le monde puisse payer les frais d’inscription il faut donner plus d’aides. Si les aides sont plus importantes alors chacun pourra s’acquitter de frais en hausses. Partant de ce concept très simple, Terra Nova a réfléchi à l’instauration d’une aide financière proche du RSA et sous la forme d'une allocation autonomie de 500 € pour accompagner tous les étudiants dans l’enseignement supérieur.

Baptisé "prime d’autonomie", cette nouvelle aide serait fondée sur le même principe que le RSA avec un calcul du montant en fonction des revenus étudiants. Donc tout étudiant qui ne travaillera pas la percevra. Les modalités restent à éclaircir mais cela pourrait déjà en inviter quelques-uns à réfléchir sur la nécessité du job étudiant.

De plus, si tout le monde peut la percevoir, les revenus et la situation des parents n’ont plus d’incidence. Or, bien que ce ne soit pas toujours le cas, l’enfant d’un couple divorcé dont les deux parents sont au RSA sera autant aidé que celui dont les parents sont tous deux cadres supérieurs. Cela pourrait se traduire par une hausse importante des frais d'inscription pour certains : actuellement la plus haute tranche des bourses et d’environ 660€ ; or, il serait question d’une prime d’autonomie de 500€. De plus, puisque les bourses seraient remplacées par cette prime chacun devrait s’acquitter des nouveaux frais d’inscription.

 


Les propositions du rapport Terra nova

Le rapport a pour but, selon le groupe de réflexion, de resituer le débat et les critiques sur la réforme des universités et a pour objectif principal "la réussite du plus grand nombre des étudiants, par la lutte contre l'échec en premier cycle universitaire". Pour être pertinent sur la question, 3 thématiques principales sont dégagées pour venir en aide aux étudiants:

La réforme des premiers cycles universitaires

La nouvelle licence devrait, selon Terra Nova, comporter un "entretien de niveau" au moment de l'inscription à l'université pour mieux orienter l'étudiant vers les meilleurs cours et filières adaptés à son profil et à sa motivation.

Il propose également, dans les propositions principales, la multiplication des parcours pluridisciplinaires en licence, le renforcement du suivi des étudiants et la "suppression des cours en amphithéâtre dans les universités".

Le rapprochement entre Université et Grandes écoles

Autre enjeu majeur de l'Université à l'heure des classements des universités, désastreux en ce qui concerne la France : rapprocher les universités et les grandes écoles à travers les classes préparatoires et les passerelles déjà existantes notamment en "rattachant administrativement les classes préparatoires aux universités".

Un point important est posé en ce sens sur le statut de la recherche à l'Université : le think tank préconise la réévaluation des salaires alloués aux chercheurs et l'instauration, entre autres, des thèses dans les conventions collectives.

L'amélioration des conditions de vie des étudiants

Plus personnellement, le rapport se propose de revenir sur les conditions de vie des étudiants en apportant 4 propositions principales :

Renforcer les services immobiliers des universités pour permettre aux étudiants de trouver un logement étudiant plus facilement et plus rapidement

Procéder à une hausse "modérée et étalée dans le temps des droits d'inscription"

"Créer une allocation d'études supérieures en faveur de tous les étudiants, utilisable tous au long de la vie active, d'un montant de 25 000 € permettant aux étudiants de recevoir 500 € mensuels pendant une durée de 50 mois"

"Rendre publique la liste des sujets d'écrit et d'oral des années précédentes pour chaque concours et examen ainsi que leur solution"

 


La possibilité de voir appliquer ces propositions

Il semble néanmoins que ce rapport, même s'il a le mérite de toucher tous les aspects de la vie étudiante et de la vie universitaire, risque fortement de voir la moitié des propositions être effacées par manque de moyen ou d'ambition.

La campagne présidentielle approche et les candidats des deux camps ont déjà rappelé l'importance que jouait l'éducation et l'Enseignement universitaire dans les programmes des éventuels candidats. Comme chacun sait, les choses risquent de ne pas évoluer, au moins d'ici la rentrée 2012 si ce n'est 2013.

Le rapport Terra Nova sur l'Université française

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis