Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Refondation de l'école : l'article 1er du proj...

Refondation de l'école : l'article 1er du projet a été voté cette nuit

La première pierre du projet de loi sur la refondation de l'Ecole vient d'être posée. Cette nuit, l'assemblée a voté l'article 1er du projet de loi. Media Etudiant vous en dit plus.

15 Mars 2013 à 15h13 | | 0 avis

Refondation de l'école : l'article 1er du projet a été voté cette nuit

60 000 postes à créer

Cette nuit, l'Assemblée nationale a voté le premier article du projet de loi sur la refondation de l'Ecole, qui doit définir les grandes lignes du texte et programme la création de 60 000 postes durant le quinquennat, dont 54 000 uniquement pour le ministère de l'Education nationale. 

L'article d'une trentaine de pages présente les principaux objectifs de la politique éducative. La refondation de la formation des enseignants est au coeur du projet et prévoit notamment une entrée dans le métier plus progressive. Un conseil supérieur des programmes est également prévu, le but de l'article étant de repenser tous les socles des connaissances, de compétences et de culture, ainsi que les modalités d'évaluation et de notation des élèves. 


Pas d'interdiction totale des notes 

L'interdiction totale des notes en primaire, proposée par les écologistes, a été rejetée. Le redoublement est conservé mais devra rester exceptionnel. Un amendement du PS adopté qui souhaite que cette pratique diminue progressivement. 

Quelques nouveautés figurent dans cet article 1er : celui-ci préconise notamment un enseignement moral et civique ou une langue vivante dès le CP. 

La droite a déposé plusieurs amendements pour repousser la réforme des rythmes scolaires, en vain. Elle reprochait à la gauche son "impréparation", ainsi que l'absence de concertation et son "coût exorbitant" pour les collectivités. Elle avait également critiqué le droit aux enfants de 2 ans révolus d'être accueilli à l'école, prévu par le texte.

En tout, plus de 1400 amendements ont été déposés, dont une grande majorité venant d'élus UMP. Certains consistent un simple remplacement de mot. Selon certains, les 60 000 postes créés ne sont pas justifiés et le texte oublie le problème de l'échec scolaire. Par ailleurs, Nathalie Kosciusko-Morizet a lancé à la tribune que "ce dont l'école a besoin, ce n'est pas de restauration, mais d'une véritable réforme". 

Crédits photo : © david debray - Fotolia.com

 

 

 

Source : AFP, Le Parisien

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis