Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Refondation de l'école: le bilan des réformes...

Refondation de l'école: le bilan des réformes de l'éducation en 8 points

À l'occasion des Journées pour la refondation de l'école, le gouvernement et les ministres de l'Education Nationale successifs on fait le point sur les réformes mises en place dans le domaine de l'éducation depuis l'élection de François Hollande.

Publié le 04 Mai 2016 à 14h48 | | 0 avis

Refondation de l'école: le bilan des réformes de l'éducation en 8 points

Devant des syndicats et des fédérations de parents d'élèves, les trois derniers ministres de l'Education Nationale Vincent Peillon, Benoît Hamon et Najat Vallaud-Belkacem sont revenus sur les dernières réformes de l'éducation engagées par le gouvernement. Que retenir de ces quatre ans?

1. 47 000 enseignants en plus

Pendant la campagne présidentielle de 2012, le Président avait promis la création de 60 000 postes dans l'enseignement. À ce jour, 47 000 emplois ont été créés par l'Education Nationale. Les 13 000 postes restants devraient être ouverts à la rentrée de l'année 2016/2017.

➜ À voir aussi : Concours des professeurs des écoles: une sélection toujours plus drastique

2. La réforme du collège

C'est probablement la réforme de l'éducation la plus vivement critiquée. Elle implique la suppression des classes bilingues, l'enseignement d'une deuxième langue dès la 5ème, et la suppression d'une heure de cours de langue ancienne par semaine. Dès la 5ème, les collégiens assisteront à des cours dits "EPI" (enseignements pratiques interdisciplinaires), des ateliers axés sur les thèmes du développement durable ou des cultures antiques.

3. Les nouveaux rythmes scolaires

Depuis la rentrée de septembre 2014, les élèves de primaire ont cours quatre jours et demi par semaine au lieu de quatre, avec une matinée en plus le mercredi ou le samedi matin. Une réforme qui avait été vivement critiquée par les syndicats et fédérations de parents d'élèves.

4. La lutte contre le décrochage scolaire

Un dispositif avait été mis en place en 2013 pour diminuer le nombre de jeunes sortant du système scolaire sans diplôme. Alors que l'objectif était de voir baisser ce chiffre de 50%, l'Education Nationale a annoncé en décembre 2015 une baisse de 20% du nombre de décrocheurs.

5. Le plan pour le numérique à l'école

À partir de la rentrée prochaine, les élèves de 5ème d'environ un quart des collèges français se verront prêter un ordinateur portable ou une tablette.

➜ À voir aussi : Plan numérique: comment refonder l'enseignement?

6. Une nouvelle carte de l'éducation prioritaire

En 2014 a été décidée une nouvelle carte de l'éducation prioritaire, avec le passage de l’appellation ZEP (Zone d'Education Prioritaire) à REP (Réseaux d'Education Prioritaire). Les enseignants de ces nouvelles zones donnent une heure et demi de cours en moins par semaine et touchent une prime annuelle de 1 156 euros.

7. Le Conseil supérieur des programmes

La loi sur la refondation de l'école portée par Vincent Peillon a engendré la création d'un Conseil supérieur des programmes. Cette instance placée sous la tutelle du ministère de l'Education et composée de personnes de la société civile a pour but de redéfinir tous les programmes scolaires de l'école maternelle à la 3ème.

8. Une augmentation de la prime versée aux enseignants du premier degré

Cette dernière mesure a été annoncée ce mardi 4 mai par Manuel Valls, lors de la clôture des Journées pour la refondation de l'école. Avec une augmentation de 800 euros, la prime annuelle des enseignants du primaire sera désormais égale à celle touchée par les enseignants du secondaire.