Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Témoignages : "Le redoublement m'a fait réfl...

Témoignages : "Le redoublement m'a fait réfléchir"

28 Mai 2013 à 11h01 | | 0 avis

Témoignages :

Ophélie, Morgane et Lisa sont toutes les trois étudiantes en école supérieure de commerce. Dans deux ans, le monde du travail leur ouvrira les bras. Pourtant ces trois étudiantes ont rencontré des difficultés scolaires au lycée. Elles ont en effet toutes les trois redoublé la classe de seconde. Pour Media Etudiant, elles reviennent leur parcours scolaire, les raisons de leur échec et nous racontent ce qu’elles étudient aujourd’hui.


Redoubler pour mieux s'orienter ?

Ophélie est un cas spécial. Cette élève a en effet redoublé la classe de seconde à sa demande. « J’ai redoublé à ma demande car l’orientation que j’avais choisie (S) ne correspondait pas à celle choisie pour moi par mes professeurs (ES). Je ne regrette pas vraiment d’avoir redoublé mais je sais qu’avec d’autres professeurs ou dans une autre école [non privée ndlr], j’aurais pu faire un bac S sans redoubler ma classe de seconde. »

Morgane a également redoublé la seconde, mais pour un problème de niveau. « J'étais une élève timide, très réservée. Mal dans ma peau, je ne travaillais pas et ne fournissais aucun effort en classe. Je ne garde pas un très bon souvenir de ma première seconde. J’avais 6 de moyenne » analyse-t-elle.

« Le redoublement a été une période nécessaire pour m’aider à faire la transition collège/lycée, fille/ado, sous surveillance/libre. Il faut savoir se placer au bon endroit sans se perdre, j'ai mis du temps à y parvenir, ça m'a pris "une seconde" de trop. Mais aujourd'hui je pense que ça a été plus que bénéfique pour moi. Aucun regrets ni remords, ça m'a fait "grandir" » explique Morgane.

 

Le redoublement a été une période nécessaire pour m’aider à faire la transition collège/lycée, fille/ado, sous surveillance/libre.


Attention aux regrets

Si Morgane affirme n'avoir aucun regret, ce n'est pas le cas de tous les élèves redoublants. Lisa, par exemple, garde un souvenir plus amer de son redoublement. « Sur le coup, je l’ai très mal vécu, raconte-elle. A l’époque, mon lycée m’avait proposé de partir en filière STG après ma première année de seconde très chaotique, j’ai refusé. On m’a donc fait redoubler. Le comble de cela, c’est que l’année de mon redoublement fut encore pire que ma première seconde et finalement, j’ai dû partir en 1ère STG par obligation. » 

Avec le recul, Lisa explique son échec par un manque de maturité et d'investissement. « L’année de mon redoublement, j’avais 15 ans, l’âge rebelle où j’étais en pleine crise d’adolescence. Je n’attachais pas beaucoup d’importance à mes études et mon avenir professionnel. Je pensais plus à m'amuser qu’à faire mes devoirs. Sur le coup, j’ai eu des regrets car à première vue ce redoublement n’a servi à rien : je n’ai pas mieux travaillé la seconde année. »


Le redoublement n'est en aucun cas pénalisant lors de la poursuite des études

C'est par la suite que Lisa a eu le déclic. « Après être partie en STG, je me suis découverte un attrait pour la gestion, la finance et le marketing. Je me suis énormément intéressée au domaine de l’entreprise et c’est ainsi que j’ai trouvé ma voie. » Un redoublement et une orientation salutaires en soit pour Lisa.

Lisa est aujourd'hui en 3ème année d’école de commerce en spécialisation marketing. « Si je n’avais pas redoublé, je serais partie en filière ES qui est beaucoup plus généraliste et une fois arrivée en Terminale, je me serai posée des questions sur mon avenir sans savoir vraiment où partir l’année suivante. »

Le redoublement m’a fait réfléchir. Dès mon arrivée en classe de 1ère j’ai adopté un comportement d’élève studieuse.

« Le fait d’avoir redoublé n’a jamais été pénalisant par la suite » relativisent Ophélie et Morgane. Ophélie est aujourd’hui en 3ème année d’école de commerce en section Marketing et Communication et Morgane étudie le markéting à l’ISEG. « Jamais personne ne m’a demandé pourquoi j’avais redoublé que ce soit en entretien professionnel ou pour des écoles. En même temps, je suis née en fin d’année donc on ne peut pas voir la différence d’âge sur mon CV » plaisante Ophélie.

 

Crédits photo : © atikinka2 - Fotolia.com

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'Le redoublement m'a fait réfléchir"") AS score , C.slug AS s' at line 1