Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Qui est la nouvelle présidente du syndicat ét...

Qui est la nouvelle présidente du syndicat étudiant l'UNEF ?

Lilâ le Bas est le nouveau visage qui succède à présidence de l'UNEF. A l'heure des réformes et des mobilisations contre la loi travail, la jeune femme de 23 ans n'a pas peur du travail à accomplir.  

Publié le 29 Septembre 2016 à 14h00 | | 0 avis

Qui est la nouvelle présidente du syndicat étudiant l'UNEF ?

Une ascension naturelle

Unique candidate à la présidence de l'UNEF, l'engagement de Lilâ le Bas auprès du syndicat étudiant, ne date pas d'hier. Titulaire d'un BAC ES, la bachelière débarque à l'université de Lille III et entame une licence d'information et communication. Son engagement politique naît au moment où elle découvre les difficultés de la vie étudiante, le logement, les amphis bondés et les jobs étudiants pour arrondir les fins de mois.

Convaincue du fait qu'il vaut mieux être entouré et solidaire dans les moments instables, elle adhère à l'UNEF fin 2011. La jeune femme grimpe peu à peu les échelons, d'abord militante puis secrétaire générale et présidente de l'UNEF à la section de Lille, elle rejoint ensuite la faculté de Paris-Est Créteil où elle valide un master 1 en politiques publiques puis devient déléguée nationale et enfin quatrième femme présidente du mouvement. 

➜ À voir aussi : APB : l'UNEF s'alarme alors que le ministère se félicite

 

Les différentes missions de la présidente 

Dans l'immédiat, urgence de la rentrée oblige, Lilâ le Bas souhaite venir en aide aux nouveaux étudiants dans leurs démarches administratives, soutenir la mobilisation contre la loi Travail mais également promouvoir l'aide à la recherche du premier emploi, la Arpe

La présidente prend également part aux négociations relatives à la refonte du cycle de master. Elle souhaite arriver à un compromis garantissant le droit à la poursuite d'études au niveau de la licence et du master. Forte de son expérience au sein du syndicat, la jeune femme anciennement en charge des dossiers de "vie universitaire" a attentivement suivi la question de la sélection en master. Elle a également participé aux négociations gouvernementales autour de la loi Travail, dans le but d'introduire des mesures contre la précarité des jeunes. Un dialogue ayant notamment permis la création la Arpe, une aide financière réservée aux étudiants boursiers.  

➜ Découvrir le dossier : Toutes les clés pour réussir votre master