Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Québec : la hausse des frais universitaires es...

Québec : la hausse des frais universitaires est abandonnée, mais tout n'est pas terminé

La nouvelle Première ministre québécoise, Pauline Marois, vient officiellement d'abandonner la hausse sur les frais universitaires, contre laquelle les étudiants se sont battus durant des mois. Pourtant, tout n'est pas complètement terminé : la FECQ et la FEUQ espèrent faire reculer Pauline Marois sur un dernier point, rapporte lapresse.ca.

21 Septembre 2012 à 17h03 | | 0 avis

Québec : la hausse des frais universitaires est abandonnée, mais tout n'est pas terminé

La hausse des frais université annulée

Cette fois, c'est officiel. Après des mois d'une lutte acharnée qui a poussé des milliers d'étudiants à descendre dans la rue, Pauline Marois a indiqué que la hausse des frais universitaires était définitivement abandonnée. Les étudiants peuvent donc souffler : ils ne subiront pas la hausse de 82% de leurs frais de scolarité en 7 ans, décidée par l'ancien gouvernement de Jean Charest. 

Par la même occasion, la loi 78, qui devait limiter les manifestations mais n'a fait qu'aggraver la colère des étudiants, a également été abrogée, aujourd'hui. Les organisations étudiants peuvent donc savourer leur victoire : "C’est le triomphe de la justice et de l'équité" a déclaré Martine Desjardins, présidente de la FEUQ (Fédération étudiante universitaire du Québec).


"L'histoire n'est pas terminée"

Le combat de la FEUQ et de la FECQ (Fédération étudiante collégiale du Québec) n'est pas totalement gagné. Martine Desjardins et Eliane Laberge (présidente de la FECQ) ont encore une attente par rapport aux frais de scolarité. Pour elles, annuler l'augmentation des droits de scolarité ne suffit pas : il faut les geler. Elles attendent donc Pauline Marois au tournant sur l'indexation des frais. 

Les deux jeunes femmes attendent donc d'entendre la Première Ministre au sommet au Sommet de l'Education, qui devrait avoir lieu prochainement. Toutefois, aucune date n'a pour l'instant été annoncée. 

 

Crédits photo : © Maridav - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis