Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Québec : la gratuité scolaire n'est pas pour ...

Québec : la gratuité scolaire n'est pas pour demain

En 2012, des mois de grève et de manifestations ont secoué le Québec pour annuler l'augmentation importante des frais de scolarité à l'université. Après avoir obtenu cette victoire, c'est un autre débat qui a commencé. D'un côté, les syndicats étudiants favorables à l'indexation des frais de scolarité. De l'autre, la Classe, qui demandait la gratuité pure et simple.

30 Janvier 2013 à 13h59 | | 0 avis

Québec : la gratuité scolaire n'est pas pour demain

Pas de gratuité scolaire au programme

La question du financement des universités québecoises se pose plus que jamais. Si les frais de scolarité ne seront plus soumis à la forte hausse demandée par l'ancien gouvernement, ce point n'est pas encore réglé. Plusieurs idées ont été proposées lors des différentes consultations sur l'enseignement. Toutefois, une chose est claire pour le ministre de l'Enseignement Supérieur Pierre Duchesne : la gratuité scolaire est totalement exclue.

Le gouvernement penche nettement du côté de l'indexation des frais de scolarité, même si la forme qu'elle prendra est encore loin d'être définie : "La beauté de cette possibilité-là , c'est qu'il y a plusieurs modèle d'indexation, certains qui se rapprochent du gel, d'autres se rapprochent d'une indexation par rapport à des indicateurs" a-t-il expliqué. 


Des syndicats mécontents

De leur côté, certains syndicats tels estiment que cette question n'est pas vraiment abordée. Selon Martine Desjardins de la FEUQ, "Le consensus n'est clairement pas autour de l'indexation.". Du côté de la Classe, on regrette que la gratuité scolaire soit balayée d'un revers de la main. 

Il y a donc encore fort à faire entre le gouvernement, les étudiants et les enseignants pour que chacun y trouve son compte. Conclusion des débats les 25 et 26 février prochains au Sommet de l'Enseignement Supérieur.

Crédits photo : © paprika - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis