Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Son projet de fin d'étude : kidnapper des enfa...

Son projet de fin d'étude : kidnapper des enfants !

Un étudiant de l'Université Laval a été accusé de menaces de kidnapping, de mort et de lésions sur des enfants dans la région de Québec. Il s'agissait là d'un projet d'études pour le jeune homme...

31 Mai 2013 à 11h49 | | 0 avis

Son projet de fin d'étude : kidnapper des enfants !

Des projets artistiques douteux

David Dulac avait en effet prévu de kidnapper des enfants en les attirant avec des bonbons avant de les enfermer dans des sacs à patates pour les battre avec une barre de fer... pour en observer les effets. Il s'agissait pour le jeune homme d'un projet de fin d'études en arts visuels.

Bien sûr, il a été immédiatement renvoyé de son Université et des accusations criminelles ont été déposées.

Cela fait maintenant deux mois qu'il a été arrêté mais le juge Rosaire Larouche a refusé que l'ex-étudiant de 24 ans soit remis en liberté dans l'attente de son procès.


Un plan à faire frémir

Lorsque la procureure de la Couronne, Carmen Rioux a lu le texte écrit par Dulac, l'ensemble de ses collègues et de ses professeurs a frémi. En effet, le jeune homme voulait kidnapper le plus d'enfants possible, le but étant de les attirer dans une voiture à l'aide de bonbons et de jeux vidéos.

Placés dans des sacs à patates, les enfants auraient été suspendus au plafond avant d'être frappés avec une barre de fer. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, tout cela à un sens pour le jeune homme : il s'agissait de démontrer comment les enfants allaient vieillir dans le monde contemporain pour devenir des adultes amorphes. Pour David Dulac, il s'agissait de représenter "l'humanité ou son héritage".

On aurait pu croire au qu'il s'agissait juste d'un buzz, mais les professeurs ont pris tout cela très au sérieux car Duval avait déjà reçu des avertissements par le passé.


Des antécédents...

Ce n'est pas la première fois que David Dulac est invité à revoir son "cheminement artistique". En 2011, il avait déjà élaboré des dessins pornographiques. Il avait entre autre présenté un projet d'animation dans lequel on pourrait voir quelqu'un tirer sur des étudiants dans une classe avec un fusil.

Un autre fois, il mélangeait du sperme moisi, du jus, de la mousse de nombril et des rondelles d'oignons pour explorer de nouvelles matières avec lesquelles peindre.

A l'occasion d'une autre prestation, le jeune homme s'était automutilé avec un scalpel et deux de ses camarades s'étaient eux-mêmes blessés en tentant de l'arrêter.

Actuellement, sa mère tente de le faire remettre en liberté. Pour elle il s'agit surtout "du comique de la famille". Les juges ne doivent pas avoir le même humour puisqu'ils ont refusé de le libérer.

Le jeune homme a été soumis à des examens psychiatriques au cours de ces derniers mois, les spécialistes l'ont trouvé apte et tout à fait conscient de ses actes au moment de mettre en pratique ses plans.

Sources : radio-canada.ca, lapresse.ca

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis