En ce moment :

Préparez votre séjour à l'étranger : pensez à votre assurance santé !

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Pour être populaire auprès de ses élèves, u...

Pour être populaire auprès de ses élèves, une prof leur offre des space cakes

Le site Brobible nous apprend que la semaine dernière une enseignante américaine qui était particulièrement populaire auprès de ses élèves leur fournissait en fait des petits gâteaux au cannabis.

27 Mai 2015 à 14h47 | | 0 avis

Pour être populaire auprès de ses élèves, une prof leur offre des space cakes

Décidément, certains profs semblent prêts à tout pour plaire à leurs étudiants, parfois même au détriment de la pédagogie et de l’apprentissage de ces derniers. Ce n’est pas cette enseignante de Louisiane qui pourra dire le contraire…

Lancée dans la course à la popularité, une prof offre des space cakes à ses élèves

Jeudi 21 mai 2016, Camille Brennan, la prof en question, s’est rendue aux autorités après avoir été accusées de deux motifs de délinquance sur mineur et deux autres de distribution de narcotiques pour avoir prétendument fourni de la marijuana comestible à ses élèves du lycée Archbishop Hannan. Cette prof d’anglais de 29 ans aurait distribué ses fameuses pâtisseries au cannabis, plus communément connues sous l'intitulé de "space cakes", le 1er mai dernier. C’est une jeune lycéenne qui en a parlé à ses parents qui ont eux-mêmes informé le proviseur de l’établissement catholique. Les élèves auraient tout aussi bien pu faire chanter leur prof et l’obliger à leur donner de meilleures notes pour un tel geste !

Selon certaines informations, Camille Brennan aurait avoué avoir effectivement donné ces gâteaux aux adolescents. Depuis ses aveux, l’enseignante a décidé de démissionner de son poste. Le porte-parole du bureau du shérif local a également expliqué que de nouveaux chefs d’accusation pourrait être ajoutés prochainement. Du côté de la défense on explique qu’aucune preuve n’a été faite que ce crime avait bien été commis.

Il y a quelques temps c’était la situation inverse qui était reportée par la police américaine, un étudiant avait offert un « space cake » à son prof qui s’était alors retrouvé à l’hôpital… ! 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis