Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Piégé sur Facebook, l'étudiant est contraint...

Piégé sur Facebook, l'étudiant est contraint de verser 1 250 euros !

On ne le dira jamais assez : sur Internet, ne faites pas confiance trop facilement lorsque vous ne connaissez pas personnellement votre interlocuteur. Une leçon que retiendra très certainement ce jeune étudiant de 21 ans, qui a dû se délester de 1 250 euros suite à un chantage sur Facebook... Une affaire rapportée par l'Est Républicain.

13 Mai 2013 à 11h34 | | 0 avis

Piégé sur Facebook, l'étudiant est contraint de verser 1 250 euros !

Le strip-tease tourne mal

Il pensait avoir fait une jolie rencontre. Il a finalement pris une douche froide. Cet étudiant de 21 ans, originaire du Pays de Montbéliard, ne se doute pas de ce qui l'attend lorsqu'une charmante jeune femme lui envoie une demande "d'ami" sur Facebook. Habitué à naviguer sur le web, il ne se méfie pas lorsqu'il accepte ce contact, le 13 avril dernier. 

Ils discutent beaucoup ensemble et, peu à peu, se rapprochent. Les messages deviennent de plus en plus intimes. La jeune femme finit par lui proposer un jeu coquin : se déhabiller l'un face à l'autre, via leur webcam et Skype. L'étudiant accepte, faisant toute confiance à sa jolie interlocutrice. Alors qu'il s'effeuille, il réalise avec horreur que sa prestation est filmée et enregistrée. Paniqué, il éteint tout. mais il est trop tard.


1250 euros (en)volés

Quelques minutes plus tard, la sympathique jeune femme n'est plus. Elle le menace de faire parvenir le film à sa famille et à ses amis s'il ne lui transfère pas rapidement de l'argent en ligne. Effrayée, la victime s'exécute et verse 1 250 euros à la maître-chanteuse en trois versements de 350, 400 et 500 euros chacun. Toutefois, il comprend bien vite que le chantage ne s'arrêtera pas là. Il prend donc son courage à deux mains et prévient la police. « Dans une grande majorité des cas, les gens ont honte et préfèrent ne pas en parler. Pourtant, ces escroqueries sont courantes. Les internautes doivent se méfier », avertit le commandant de gendarmerie, Philippe Carme, par le biais de l'Est Républicain. 

Une enquête pour extorsion de fonds est ouverte. Malheureusement, l'étudiant a peu de chances de revoir son argent. Selon les premiers éléments, les escrocs se situent en Côte d'Ivoire et il est extrêment compliqué de remonter cette filière. 

Pour éviter ce genre de mésaventures, il est essentiel d'être prudent sur le web. Rappelez-vous que discuter quelques jours ou quelques semaines avec une personne rencontrée sur Internet ne signifie pas que vous la connaissez. Derrière un écran, il est très facile de dissimuler sa véritable identité. 

 « Dans une grande majorité des cas, les gens ont honte et préfèrent ne pas en parler. Pourtant, ces escroqueries sont courantes. Les internautes doivent se méfier », avertit le commandant de gendarmerie, Philippe Carme. 

 

Crédits photo : © Sergey Nivens - Fotolia.com 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis