aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Témoignage : la vie des étudiants vue par les...

Témoignage : la vie des étudiants vue par les parents

15 Juin 2011 à 00h00 | | 0 avis

Témoignage : la vie des étudiants vue par les parents

Eux aussi ont un jour été étudiants. Eux aussi ont fait les quatre cent coups et ont profité de ces années folles. Eux aussi ont connu l’amour, l’amitié, la peur, les désillusions et le stress en pagaille. Eux, ce sont nos parents.

Et aujourd’hui, de l’autre côté du miroir, ils ne comprennent pas forcément quelle est cette nouvelle génération et comment est ce qu’elle fonctionne. J’ai voulu interviewer une personne qui était dans ce cas là. Père de quatre enfants, il ne comprend pas toujours ce qui se passe dans la tête de ceux-ci.

Mon but, au travers de cet article, c’est de montrer que, qu’il y ait entente ou mésentente entre vous et vos parents, le monde étudiant est bien souvent victime de clichés mais que ce n’est pas forcément la vérité. Quoi de mieux, pour vivre pleinement sa vie d’étudiant, que de comprendre quelle image on renvoit ?  

Trouvez vous qu'il y ait eu un changement entre votre époque et la nouvelle époque ? Peut-on parler de "nouveaux étudiants" ?

Evidemment, le changement est surtout dans l'apprentissage du fait des nouvelles technologies mises à la disposition de l'étudiant aujourd'hui, celui-ci n'a plus forcément de démarche active de recherche et d'analyse.

Il y a 30 ans, pour se documenter il était indispensable de se rendre dans des bibliothèques afin d'y compulser moult ouvrages, sans être avare du temps qu'on y passait. L'encyclopédie dans un foyer était un must, source précieuse d'informations et de savoir, alors qu'aujourd'hui, en deux clics de souris sur un ordinateur, on obtient le même résultat...

C'est en ce sens qu'on peut parler de nouvel étudiant qui a su tirer profit de ce que le progrès lui apporte en occultant toutefois plus ou moins consciemment les dérives qui lui sont inhérentes.


Comment pensez vous que les étudiants se perçoivent eux-mêmes aujourd'hui ? Et comment sont-ils perçus par les autres ?

C'est une bonne question; sont-ils conscients de la contradiction dans laquelle ils vivent ? On peut en douter. Peu d'entre eux réussissent à faire la part des choses en sachant tirer le meilleur de ce que ce XXI ème siècle leur offre sur un plateau, et en évitant de tomber dans les méandres de ce système. Ils formeront, à n'en pas douter l'élite de demain.

La majorité, hélàs ne sait pas faire le distinguo entre ce qui est bon à prendre et ce qu'il convient de jeter; c'est à ce titre qu'ils sont perçus comme une génération de fainéants, voire de tires au flan.


Avez vous peur pour vos enfants qui sont étudiants ?

Notre rôle en tant que parents soucieux de l'avenir de notre progéniture est de constamment tirer la sonnette d'alerte, quitte à passer pour des croûtons vieux jeu, insensibles au progrès.

Il n'empêche que cela est indispensable, l'étudiant d'aujourd'hui devant absolument se distinguer des autres par ses capacités et ses compétences, afin de ne pas être laissé pour compte.

Leur monde est devenu concurrentiel dès les bancs de la faculté, et ne surnageront que ceux qui détiennent le meilleur bagage et qui sauront en tirer la quintessence.

Encore faut-il qu'ils puissent avoir la possibilité de le faire, quand on sait que dans certaines filières, il n'est même plus possible d'accéder en première année sans passer par un concours hyper sélectif !


Comment sera, pour vous, l'étudiant du futur ?

Dans le monde économique tel que nous le connaissons aujourd'hui, seule l'élite estudiantine saura tirer son épingle du jeu.

Comment voulez-vous que dans nos pays occidentaux, un jeune détenteur d'un diplôme "moyen" puisse trouver un métier motivant en termes d'intérêt et de rémunération, alors que le taux de chômage ne cesse d'augmenter et que les employeurs, croulant sous le poids des charges préfèrent embaucher en CDD, en intérim, ou même exploiter des jeunes stagiaires en les sous-payant?

Ce constat ultra pessimiste, est néanmoins réversible. Il convient, pour cela de repenser le mode de fonctionnement de la société en revenant aux principes fondamentaux (ne laisser personne au bord de la route), tout en sachant tirer profit de la mondialisation, plutôt que d'en subir passivement les effets négatifs, à terme destructeurs.


Lisez aussi

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis