aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Bientôt la parité dans l'enseignement supéri...

Bientôt la parité dans l'enseignement supérieur ?

Le 28 janvier, a été signée une charte pour la parité homme/femme dans l’enseignement supérieur. Une des mesures mises en œuvre par Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, et Najat Vallaud Belkacem, ministre des Droits de la Femme, pour lutter contre le sexisme. C’est ce que nous révèle un article du Monde.

29 Janvier 2013 à 14h22 | | 0 avis

Bientôt la parité dans l'enseignement supérieur ?

40 mesures contre le sexisme

Pour lutter contre le sexisme et favoriser la parité homme/femme au sein de l’enseignement supérieur, Geneviève Fioraso (ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche) et Najat Vallaud-Belkacem (ministre du droit des femmes) ont constitué un véritable plan de bataille en 40 mesures.

Hier, la Conférence des présidents d’université, la conférence des grandes écoles et la conférence des directeurs des écoles d’ingénieurs ont signé une charte. Celle-ci a pour ambition d’aboutir le plus rapidement possible à la parité homme/femme que ce soit au sein du corps professoral, des étudiants, du personnel, des dirigeants ou des chercheurs.


Des listes de candidats strictement paritaires

Pour atteindre cette égalité homme/femme, la loi prévoira notamment que les listes de candidats aux élections de toutes les instances, conseil d’administration et conseil académique soient strictement paritaires. Les deux ministres souhaitent également que des recherches sur le genre soient effectuées afin de démontrer objectivement les inégalités et leur caractère stéréotypé.

Même si, aujourd’hui, les étudiantes sont plus nombreuses que les étudiants, elles se retrouvent toujours cantonnées dans certaines filières. Ainsi, elles sont plus nombreuses dans les filières littéraires (73,6%) que dans les filières scientifiques (moins de 30%).

Du côté du corps professoral, la différence est encore plus flagrante. Il n’y a que 42,6% de femmes maître de conférences et 23,4% de professeurs. Dans la recherche, la France se situe bien après l’Espagne (37%), la Suède (35%) et l’Italie (33%) avec seulement 27% de femmes-chercheuses.

De plus, sur les 80 universités de France, seules 8 sont dirigées par des présidentes en 2012. Un immense travail reste donc encore à faire.

 

Crédit photo: © Andres Rodriguez

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis