Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Orientation post-bac : suis-je fait pour l'univ...

Orientation post-bac : suis-je fait pour l'université ?

08 Mars 2011 à 02h43 | | 0 avis

Orientation post-bac : suis-je fait pour l'université ?

« Tiens, tiens, mais que vais-je bien pouvoir faire l’année prochaine ? »… question récurrente dans les têtes des lycéens de terminale qui ont, bien souvent, le cerveau en surchauffe.

Comme si le bac n’était pas déjà un stress suffisant, il faut en plus décider de son orientation et là, les chemins sont si diversifiés que, en plus d’avoir le sentiment de passer réellement dans le monde des adultes, on se demande souvent si l’on fait le bon choix. Mais attention, ceci n’est pas si compliqué au final et on se rend vite compte de ses fausses routes et de ses bonnes conduites.

Orientation post-bac : que faire ?

La question de cet article cependant tourne autour de l’université. Est-ce que moi aussi je suis fait pour l’université ou pas ? Etudiante en L3 à la faculté de management public, voici des pistes de réflexions pour savoir si toi aussi, tu es fait pour ça.

L’orientation ne doit pas se faire à la légère. Il vous faut étudier en détails quels sont vos passions, vos désirs, vos ambitions, vos compétences etc. Par exemple, vous pouvez commencer par vous poser les questions suivantes :

  • « Pourquoi ai-je choisi telle filière (S, ES ou L) ? » ;
  • « Quelles sont mes techniques de révision ? » « Suis-je bien organisé ou plutôt brouillon ? » ;
  • « Quels sont mes hobbies ? » « Quand je ne travaille pas, qu’est ce que j’aime faire de mon plein gré ? » ;


Comment bien choisir sa filière d'études ?

Ensuite demandez vous, plus précisément, si vous aimez les études et pourquoi. Pour cela, faites bien la différence entre la théorie et la pratique ; vous sentez-vous mieux dans un environnement de travail concret ou sur les bancs de l’école à écouter un prof parler ? Vous voyez vous faire des études longues (master, doctorats, concours etc.) ou bien juste une licence (en 3 ans) ou un DUT (en 2 ans) par exemple.

Et puis demandez-vous si vous préférez avoir un travail – bien payé, ou – qui vous passionne ou, – qui ne demande pas trop de réflexion etc. Le tout est de bien cerner vos envies et vos ambitions. Cependant, ne vous inquiétez pas sans raison, ces envies et ambitions peuvent changer l’année d’après quand on se rend compte par exemple que la formation que l’on pensait adorer ne nous plait pas etc. il sera alors toujours temps de changer. Pas de panique !

A présent, il va falloir vous renseignez. Autour de vous, au CIO, à la bibliothèque, avec vos connaissances, vos professeurs, vos collègues, vos amis etc. Mobilisez toutes ces personnes pour entendre parler d’un grand nombre de formations, d’écoles, d’universités etc.


L'université : vivre la vie étudiante

C’est maintenant que l’on entre dans le vif du sujet. Bien centré sur toi, tu dois à présent savoir ce dont tu as envie et ce dans quoi tu es le meilleur. Ensuite, tu dois avoir découvert un bon nombre d’orientations, de possibilités d’avenir auxquelles tu vas pouvoir te confronter. L’université est LA filière la plus représentative de la population étudiante, car elle rassemble le plus grand nombre de personnes.

De plus, elle est gigantesque en France, et permet d’étudier à peu près tous les domaines. Bien sûr, chaque université est plutôt centrée sur un domaine particulier, mais elle reste une formation très généraliste. L’avantage est que, si tu ne t’y plais pas, tu peux toujours en changer facilement, car il y a des correspondances entre chacunes des universités en France. Ce type d’établissement demande une autonomie forte car souvent les étudiants sont livrés à eux-mêmes dans des « campus » parfois très grands.

De plus, souvent les absences ne sont pas contrôlées, il n’y a pas de « devoirs », ni de cours à proprement parler et c’est à chacun de prendre un bon rythme pour être capable de venir en cours, de prendre des notes, de se renseigner si certaines notions sont peu ou pas comprises, de travailler seule sans que personne ne surveille et … bien souvent, les résultats ne sont pas toujours visibles avant un bon bout de temps. Mais ces formations sont souvent bien reconnues, et un étudiant qui sort de l’université est souvent considéré comme débrouillard, motivé, autonome et sûr de soi.


Tout savoir sur les études après le bac :

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis