Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Des minutes de silence perturbées dans des éc...

Des minutes de silence perturbées dans des écoles

Les attentats terroristes qui ont frappé la France la semaine dernière ont provoqué une vague d’indignation et de tristesse qui s’est manifestée par de grands rassemblements et des minutes de silence. Dans certains établissements scolaires, ces hommages ont été perturbés par certains élèves.

Publié le 12 Janvier 2015 à 11h50 | | 0 avis

Des minutes de silence perturbées dans des écoles

Alors que le ministère de l’Education nationale avait décrété une minute de silence obligatoire pour la journée de deuil national le jeudi 8 janvier 2016, certains professeurs racontent avoir été confrontés à des réactions d’enfants qui ne condamnaient pas les attentats.

La minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo perturbée dans des écoles

Si dans la plupart des établissements scolaires les équipes n’ont pas relevé le moindre problème lors de la minute de silence, quelques uns ont toutefois remonté des perturbations au ministère. Certains ont assisté à cet hommage à contre-cœur, d’autres y ont assisté pour exprimer leur soutien aux victimes qui ne faisaient pas partie de la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo : « Je l'ai fait pour ceux qui ont été tués, mais pas pour Charlie [Charb], le mec qui a dessiné. Je n'ai aucune pitié pour lui. Il a zéro respect pour nous, les musulmans. Mais ce n'était pas la peine de tuer douze personnes. Ils auraient pu ne tuer que lui » s’exclame Abdel, 14 ans, interrogé par France TV info.

Si pour les enseignants, le rôle de l’école publique est de transmettre les valeurs de la République, il était donc nécessaire d’échanger et discuter avec leurs élèves. Certains élèves se demandaient l’intérêt de respecter un moment de silence pour des gens qu’ils ne connaissaient pas, d’autres s’insurgeaient contre le caricatures du journal allant jusqu’à dire : « on ne va pas se laisser insulter par un dessin du prophète, c'est normal qu'on se venge. C'est plus qu'une moquerie, c'est une insulte ! ». Dans les établissements scolaires qui ont remonté des débordements, les professeurs expliquent que les élèves rigolaient, parlaient pendant la minute de silence et « disaient des choses affreuses ».

La mobilisation de l’Ecole pour les valeurs de la République

Le ministère ne relâche pas ses efforts autour de cette question et maintient une grande mobilisation de l’Ecole pour les valeurs de la République comme l’a annoncé Najat Vallaud-Belkacem dans un communiqué ce lundi matin. La ministre recevra l’ensemble de la communauté éducative et universitaire le lundi 12 janvier 2016.

Le but de ces rencontres est d’instaurer à moyen et long terme une mobilisation autour des missions de l’Ecole qui sont de faire vivre les valeurs de Liberté, Egalité et Fraternité au travers de l’éducation des jeunes.