Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La ministre de l'Education veut donner plus aux...

La ministre de l'Education veut donner plus aux moins bonnes académies

L’information a été lancée par Europe 1 ce jeudi matin, la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, aurait décidé d’attribuer plus de financements aux académies ayant de moins bons résultats scolaires.

Publié le 16 Octobre 2014 à 12h15 | | 0 avis

La ministre de l'Education veut donner plus aux moins bonnes académies

En donnant plus d’argent à ces académies, le ministère de l’Education nationale donnerait donc moins d’argent aux autres académies. C’est un peu le prolongement même de la politique mise en application dans les zones d’éducation prioritaires par le gouvernement.

L'échec scolaire progresse, l'égalité des chances régresse

Suite à la réception et l’étude du rapport PISA, un classement international des systèmes éducatifs, la ministre de l’Education nationale a dressé un constat préoccupant, l’école ne ferait que creuser les inégalités. En 2002 le taux d’échec scolaire s’élevait à 16% en France, il est désormais de 23%, un taux en constante augmentation qui inquiète de plus en plus sans que l’on parvienne à inverser la tendance.

Le gouvernement ne cesse de marteler sa volonté de donner la priorité à l’école de la République, à l’égalité des chances, voici encore une manœuvre en ce sens qui ne devrait pas manquer de faire parler d’elle.

Un nouveau système budgétaire pour favoriser les populations fragiles

Actuellement le système de répartition des moyens financiers et humains était basé uniquement sur un critère comptable, l’effectif d’élèves. Bien que proportionnel et à volonté égalitaire, ce critère ne fonctionne pas pour aider les académies en difficultés. Najat Vallaud-Belkacem souhaite revoir les financements et critères d’attribution en se basant sur le taux de chômage, le taux de non-diplômés, le taux d’échec scolaire de chaque académie. Celles dont ces taux sont les plus élevés bénéficieront d’une meilleure aide financière pour pallier la fragilité de leurs populations.

Au sein de chaque académie la répartition budgétaire sera également différente puisque les collèges de zones privilégiées se verront amputées d’une partie de leur budget pour le redéployer dans les établissements des zones défavorisées.

Le débat est ouvert depuis l’annonce de l’information sur Europe 1 et la polémique n’a pas fini de faire rage.