Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Logiciels anti-plagiat : la ministre de l'Educa...

Logiciels anti-plagiat : la ministre de l'Education est pour

La ministre de l’Education nationale explique qu’elle favorise l’usage de logiciels anti-plagiat dans les établissements scolaires. En effet, pour lutter contre le phénomène du copier-coller depuis Wikipédia ou autres pages Internet, l'Education nationale aurait trouvé son arme.

19 Décembre 2014 à 14h47 | | 0 avis

Logiciels anti-plagiat : la ministre de l'Education est pour

L'idéal serait pour les étudiants de bien citer leurs sources ou de s'approprier une idée pour pouvoir la réutiliser avec leurs propres mots.

De plus en plus de travaux universitaires sont composés de copier-coller

Najat Vallaud-Belkacem explique qu’elle souhaite aider les institutions scolaires en leur accordant des tarifs réduits sur l’achat de ces logiciels, très coûteux. Avec des jeunes en permanence sur le web, les professeurs sont effrayés à l’idée que les étudiants ne réfléchissent plus par eux même. La pratique du copier-coller est devenue courante, dans les collèges et les lycées mais aussi dans l’enseignement supérieur.

En septembre, le député Christophe Premat déclarait : « À l'heure du numérique, de plus en plus de travaux universitaires sont composés de copier-coller qu'il est important de détecter pour le respect de la propriété intellectuelle ». Il demandait à la ministre de l’Education de monter un « plan ambitieux de lutte contre le plagiat »

Pour lutter contre ce phénomène, place au logiciel anti-plagiat.

Najat Vallaud-Belkacem souhaite que les logiciels soient « systématiquement utilisés dans les universités françaises ». « La majorité des établissements a actuellement mis en place un outil anti-plagiat ». Or, elle ajoute : « On constate une diversité des solutions existantes et une difficulté des établissements à faire un choix éclairé dans l'offre logicielle. De plus, les principaux outils utilisés au sein des établissements ne sont accessibles qu'à des tarifs élevés ».

C’est pourquoi elle aimerait encourager cette pratique en offrant des tarifs préférentiels aux universités afin qu’elles s’équipent toutes de logiciels anti-plagiat. 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis