Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Logement étudiant : flambée des prix pour la ...

Logement étudiant : flambée des prix pour la rentrée 2011

La rentrée universitaire 2011 s’annonce décidément plus que coûteuse à en croire le baromètre annuel du site location-etudiant.fr qui propose le classement par ville des loyers étudiants pour les appartements T1 et T2. Voici les résultats de l’enquête, les explications et l’exemple de la ville de Toulouse, qui connait une augmentation de 3.80% par rapport à l’année dernière.

25 Aout 2011 à 12h31 | | 0 avis

Logement étudiant : flambée des prix pour la rentrée 2011

Le baromètre location-etudiant.fr des villes les plus chères de France

Le calcul est simple. Le site location-etudiant.fr a pris en compte les 14 500 annonces publiées d’août 2010 à août 2011 et concernant les 14 plus grandes villes universitaires de France. Leur prix et le rapport entre celui-ci et la taille du logement étudiant observé.

Le constat est sans appel : les prix ont connu une augmentation croissante qui vient s’ajouter à la pénurie de logement étudiant pour la rentrée prochaine. De plus en plus d’étudiants ont du mal à trouver un logement ; et on les comprend vu la moyenne des loyers pour de simples T1 : 524 €, soit une augmentation de 8.02% par rapport à l’année dernière.

La situation est encore plus critique pour les T2 qui connaissent les plus fortes augmentations observées. Quelques exemples suffiront à convaincre les plus septiques : 14% d’augmentation à Montpellier, 18.5% en Île-de-France et jusqu’à 19.6% à Lille !

Voici les prix moyens et augmentations par ville en T1   /   T2 :

Paris : 648 euros (+6,1%)   /   998 euros (+3,9%)

Île-de-France : 566 euros (+8,0%)   /   886 euros (+18,5%)

Nice : 535 euros (+4,9%)   /   721 euros (+4,5%)

Aix-en-Provence : 506 euros (+4,6%)   /   719 euros (-0,8%)

Lyon : 502 euros (+2,0%)   /   677 euros (+4,8%)

Lille : 454 euros (+3,7%)   /   719 euros (+19,6%)

Montpellier : 450 euros (+3,9%)   /   693 euros (+14,2%)

Marseille : 447 euros (-6,1%)   /   613 euros (+1,7%)

Bordeaux : 443 euros (+1,4%)   /   544 euros (+3,6%)

Toulouse : 437 euros (+3,8%)   /   532 euros (-2,6%)

Strasbourg: 416 euros (-1,2%)   /   586 euros (+1,2%)

Nantes : 391 euros (-2,5%)   /   526 euros (-0,2%)

Rouen : 384 euros (-2,5%)   /   528 euros (-4,4%)

Poitiers : 323 euros (+6,95 %)   /   439 euros (+1,9%)

 


Le top 3 des villes les plus chères : Paris en tête

Sans suspens, Paris reste la ville la plus chère pour les étudiants, avec un loyer moyen pour le logement étudiant à Paris de 648 euros pour un studio ou un T1. Pour un 2 pièces, le loyer moyen grimpe jusque 998 euros !

Les deux autres villes de ce top trois sont Nice et Aix-en-Provence, suivie de près par la ville de Lyon qui connait une augmentation plus importante.

De manière générale, la région parisienne subit de plein fouet la demande croissante d’étudiants qui souhaitent suivre des études à Paris mais qui n’en ont pas les moyens ou simplement la place.

 


Le top 3 des villes les moins chères

A l’inverse, les problèmes liés au logement pour les étudiants semblent moins prononcés dans les villes de Rouen, Poitiers et Nantes. Le prix du loyer a même baissé dans les deux types de logement à Nantes et à Poitiers. Chose rare ces dernières années  avec des prix respectivement de 391 euros et 323 euros.

 


Logement étudiant : l’exemple de Toulouse

Quant au logement étudiant à Toulouse, la situation semble paradoxale. Grand centre étudiant et universitaire de France, la ville rose continue à proposer des tarifs « abordables » par rapport à sa taille et le nombre d’étudiants à Toulouse.

16 euros d’augmentation en 2011 pour passer de 421 à 437 euros en moyenne ; ce qui fait une augmentation moyenne de 3.80%, parmi les plus importantes relevées par l’étude mais qui ne suffit pas à faire monter la ville au classement.

Concernant le type de logement à privilégier dans la ville, les derniers calculs laissent place à la colocation. Ainsi le prix du loyer des deux pièces aurait baissé en moyenne de 14 euros passant de 546 euros en août 2010 à 532 euros pour le même mois de référence en 2011.

Le baromètre 2011 de location-etudiant.fr

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis