Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les Français décryptés sur l'oreiller

Les Français décryptés sur l'oreiller

 

19 Mars 2010 à 11h05 | | 0 avis

Les Français décryptés sur l'oreiller

 

Ce vendredi marque la dixième édition de la Journée nationale du Sommeil. Autour du thème "Quand le sommeil prend de l'âge", cette journée passe au crible le sommeil et les rythmes de vie à tous les âges. Des conférences et débats sont organisés partout à travers la France. A cette occasion, une enquête INSV/BVA Healthcare révèle que 30% des Français souffrent de troubles du sommeil.

 

Dans l'Hexagone, difficile de dormir à sa guise. En moyenne, un Français dormirait 6h58 par nuit, quand les sondés souhaiteraient dormir environ 8h24. Par ailleurs, 55% disent moins dormir que ce qu'ils espéreraient. Le week-end, un léger mieux : les personnes interrogées déclarent dormir une heure de plus par nuit soit 7h50.

 

Par ailleurs, 1 personne sur 3 (58%) affirment souffrir de troubles du sommeil. Avec une prédominance des 45-55 ans (40%) et des femmes (40%). En revanche, 80% des sondés jugent leurs conditions de sommeil bonnes contre 4% les estimant plutôt mauvaises.

 

1 personne sur 3 souffrirait de troubles du sommeil

 

L'âge aurait un facteur déterminant dans les rythmes et conditions de sommeil. Ainsi, les adolescents seraient enclins à moins bien dormir et donc rester plus longtemps dans leur lit. De même que les 30-45 ans du fait de leur vie professionnelle. En effet, 66% disent se lever plus tôt que leur rythme de sommeil, dont 39% qui se sont réveillés au cours de la nuit et 17% qui ont fait des cauchemars. Pour y remédier, 24% aimeraient changer de matelas et 18% de lit.

 

"Un cap du sommeil se fait vers l'âge de 80 ans où les besoins en sommeil sont plus importants et l'activité physique moindre au cours de la journée", a expliqué sur France Info, le professeur Damien Léger, président du Conseil scientifique de l'Institut national du sommeil et de la vigilance. Le manque de sommeil peut à terme, affecté l'équilibre d'une personne, favoriser les douleurs de dos et d'articulations ainsi que les performances intellectuelles.

 

Stéphanie Perrin

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis