Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Commerciaux : Les entreprises veulent des chass...

Commerciaux : Les entreprises veulent des chasseurs

13 Mars 2011 à 00h00 | | 0 avis

Commerciaux : Les entreprises veulent des chasseurs

Voici une tendance qui fera plaisir aux diplômés et futurs diplômés d’Ecole de commerce, de DUT, BTS et autres formations commerciales : Les commerciaux ont de beaux jours devant eux. Mais attention, plus qu’une formation, c’est un état d’esprit qui est recherché.

Une nette reprise des offres

Selon l’APEC (association pour l’emploi des cadres, équivalent au pôle-emploi mais réservé aux cadres), les postes de marketing/commerciaux représentent 28% des offres proposées (en deuxième position derrière l’informatique à 29%). Cela représente une augmentation de 74% par rapport à 2010.

Voici donc de quoi donner le moral à tous les futurs diplômés : l’emploi est présent. Mais pensez au BtoB (business to business, c’est-à-dire les entreprises qui vendent à d’autres entreprises et non pas aux particuliers) car dans ce domaine, de belles carrières apparaissent.

Selon le cabinet de recrutement de commerciaux Uptoo, le BtoB annonce pas moins de 80% de croissance pour 2010. Coté salaire, celui-ci serait en moyenne de 23 à 30 k€ pour des débutants dans le domaine du BtoB…variable non compris.

 


 

Un profil bien ciblé

Plus que le diplôme, c’est avant tout le profil du candidat qui fera la différence. Les entreprises recherchent des « chasseurs » principalement, c’est à dire des personnes qui vont conquérir de nouvelles parts de marché. L’idéal serait de pouvoir séduire en changeant les habitudes des clients, et de leur permettre d’innover.

Ce profil se traduit par une rémunération importante en part variable (un salaire minimum fixe, et un pourcentage des ventes). Mais aujourd’hui, pour séduire les jeunes, il semblerait que la rémunération ne suffise plus. L’argent correspondrait à un besoin primaire de sécurité. Les commerciaux rechercheraient avant tout la reconnaissance, l’estime et la confiance.

De ce fait, les exemples de commerciaux qui quittent des multinationales pour rejoindre des PME ne sont pas rares. Donc pour rechercher un emploi dans ce domaine, visé principalement le BtoB et les PME dynamique qui veulent se développer. En effet, dans ces dernières, vous avez l’avantage de voir concrètement le résultat de vos efforts car vous contribuez directement au développement de la structure.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis