Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le plagiat : copier n'est pas jouer ?

Le plagiat : copier n'est pas jouer ?

15 Février 2011 à 00h00 | | 0 avis

Le plagiat : copier n'est pas jouer ?

Si le terme de « plagiat » est souvent utilisé, les étudiants ne savent pas toujours ce qu’il signifie réellement, ni quelles sont les sanctions encourues…

Qu’est ce qu’un plagiat ?

Plagier, c’est citer un texte sans indiquer qu’il s’agit d’une citation (et donc sans indiquer la référence de l’œuvre dont le texte cité est extrait). Cette recopie peut porter sur une ou plusieurs phrases, voire même sur un ou plusieurs paragraphes entiers. Le plagiat est donc un vol. Un vol d’idées, certes, mais un vol tout de même. Il pose donc un problème éthique (nul ne saurait s’attribuer les mérites du travail de quelqu’un d’autre), mais aussi économique (puisque les écrits sont soumis aux règles concernant les droits d’auteur).

Notez que, contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas en changeant quelques mots par-ci par-là ou en inversant quelques phrases qu’on échappe à une accusation de plagiat.


 

La citation : dans quelles limites ?

Pour éviter de plagier, il faut donc citer. Pour cela, il faut utiliser les règles typographiques en vigueur.

 L’utilisation du droit de citation exige également de suivre certaines règles :

  • Respecter le sens original voulu par l’auteur : mieux vaut donc éviter de couper ou de morceler une citation et de la sortir de son contexte.
  • Citer dans des proportions raisonnables : la citation doit être courte par rapport à la longueur de l’œuvre originale, mais également par rapport au nouveau texte.


Les sanctions encourues

Un plagiat se repère plus facilement qu'on ne le pense. Le correcteur s'en rendra évidemment compte s'il connait le texte plagié, mais aussi tout simplement en répérant des différences de style trop importantes entre différents passages d'un devoir, ou par comparaison avec les autres devoirs d'un même étudiant. Il existe également des logiciels permettant de repérer le plagiat...

Si un soupçon de plagiat est confirmé, son auteur risque une sanction morale, pénale ou disciplinaire. Dans le cas d’un plagiat par un étudiant, celui-ci peut recevoir un avertissement ou un blâme. Mais il peut également être exclu de son établissement (temporairement ou définitivement) et, pire encore, de tout établissement public d’enseignement supérieur. Cette dernière sanction peut même être définitive !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis