Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le ministère de la Culture et de la Communicat...

Le ministère de la Culture et de la Communication veut mettre fin au clavier azerty

Le clavier azerty ne permettrait pas d’écrire le français correctement. C’est ce qu’a révélé le dernier rapport de la Délégation générale à la langue française, publié par le ministère de la Culture et de la Communication.

Publié le 27 Janvier 2016 à 17h38 | | 0 avis

Le ministère de la Culture et de la Communication veut mettre fin au clavier azerty

Le clavier azerty est le clavier fourni par défaut avec tous les appareils commercialisés en France. Pourtant, tout le monde le sait, le clavier propre aux Français a ses lacunes. Si la généralisation des correcteurs automatiques permet d’éviter la casse, nous nous retrouvons tous les jours confrontés à des problèmes de «c cédille» ou de «a avec accent» qu’il est impossible de mettre en majuscule, ou encore des «o dans l’e» et des «e dans l’a» (demandez aux Lætitia) qui n’apparaissent pas lors de la frappe.

Pour pallier ce problème, le ministère préconise la création d’un nouveau modèle de clavier qui correspondrait plus aux spécificités de la langue française.

➜ Voir aussi : Les Français et l'orthographe: les résultats du Baromètre Voltaire

Coup de pouce pour les langues régionales et étrangères

Par la même occasion, le remplaçant du clavier azerty devrait «permettre l’utilisation aisée non seulement du français mais aussi des différentes langues présentes sur notre territoire, que ce soit des langues régionales ou des langues étrangères», souligne le rapport.

L’Association Française de normalisation sera chargée d’élaborer ce nouveau modèle de clavier, qui sera présenté l’été prochain. Notons tout de même que cette norme n’aura aucune portée contraignante, si ce n’est peut-être dans le cadre des marchés publics de l’administration.