Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La scolarité bientôt obligatoire jusqu'à vos...

La scolarité bientôt obligatoire jusqu'à vos 18 ans ?

Présidentielles 2017 - Pour lutter contre le décrochage scolaire, la ministre de l'Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem propose l'extension de la scolarité obligatoire. Mesure sérieuse ou promesse électorale ?

Publié le 21 Septembre 2016 à 18h15 | | 0 avis

La scolarité bientôt obligatoire jusqu'à vos 18 ans ?

Redéfinir en profondeur l'école

C'est lors de son intervention le 17 septembre dernier à l'Université PS de l'engagement, que Najat Vallaud-Belkacem a souhaité faire part d'une mesure phare du programme du Parti Socialiste : "Pour aller plus loin sur l'Education, je proposerai d'étendre la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans", pouvait on lire sur Twitter.

La scolarité obligatoire courant jusqu'alors de six à seize ans, débuterait trois ans plus tôt pour finir deux ans plus tard. A l'aube des présidentielles 2017, cet engagement laisse entrevoir une ébauche du programme du PS.

➜ À voir aussi : Les 5 mesures de la rentrée 2016

Suite à l'élan réformateur touchant de plein fouet l'Education Nationale, cette mesure aurait pour but de parfaire le programme de lutte contre le décrochage scolaire déjà entamé par le gouvernement.

 

Un remède aux maux des jeunes en difficultés

Il est question avec cette proposition "d'obliger l'Etat à trouver une solution à tous les élèves jusqu'à 18 ans". En effet, à la rentrée 2016 encore 110 000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme. Une situation problématique car il s'avère encore plus difficile d'intégrer le marché du travail sans qualifications.

Par ailleurs, à l'occasion de la 9ème Journée nationale consacrée au refus de l'échec scolaire organisée par l'AFEV, cet organisme a publié un baromètre sur le rapport des élèves au numérique, les résultats sont déroutant. L'étude menée pointe du doigt le manque d'accompagnement scolaire dans les réseau d'éducation prioritaire, les jeunes étant de plus en plus confronté à un environnement numérique violent devant lequel ils n'ont pas les outils pour déméler le vrai du faux.

Une perspective peu rassurante face à la montée des extrêmes en France, séduisant des profils de jeunes à la dérive et notamment délaissé, à tort ou à raison, par le système scolaire.

➜ Découvrir le dossier : Tout savoir sur le soutien scolaire

 

Une mesure révolutionnaire ?

L'allongement de la scolarité peu paraître comme une aubaine pour les jeunes en difficulté, qui pourraient dès lors bénéficier d'un encadrement obligatoire jusqu'à la majorité. Néanmoins, faut-il encore que l'enseignement scolaire réussisse le pari de réduire l'isolement et l'exclusion des élèves en situation de décrochage et que le marché du travail s'ouvre aux travailleurs sans qualifications. De plus, cette proposition entraînerait l'accueil de 180 000 jeunes supplémentaires, selon un article du Café pédagogique, et donc un besoin de recrutement massif d'enseignants.

➜ À lire aussi : La pédagogie révolutionnaire pour remédier à l'échec scolaire

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis