Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La moitié des universités dans une situation ...

La moitié des universités dans une situation économique préoccupante

Lors de sa conférence de rentrée, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, s’est inquiétée des difficultés financières que connaissent la moitié des universités françaises. Un déficit qui serait, selon elle, une conséquence de la loi « LRU » proposée par Valérie Pécresse sous le gouvernement Sarkozy. Cette loi de 2007 organise l’autonomie des universités. Les présidents gèrent donc tout leur budget, le but étant que les universités deviennent propriétaire de leurs biens immobiliers et gèrent leurs ressources humaines.

20 Septembre 2012 à 10h30 | | 0 avis

La moitié des universités dans une situation économique préoccupante

Ce que Mme Fioraso reproche à cette loi c’est qu’elle n’a pas été accompagnée sur le terrain, elle dénonce une « mise en œuvre bâclée ».

Des universités sous tutelle ?

Une vingtaine d’université connaissent une situation financière compliquée, mais, face à cette situation, Geneviève Fioraso refuse la mise sous tutelle des établissements. En effet, selon un décret de 2008, lorsqu’une université accuse un déficit deux années de suite, celle-ci est mise sous tutelle et son budget  est établi par le recteur. Une option qui inquiète les présidents mais que la ministre désapprouve et juge infantilisante et contradictoire avec la notion d’autonomie.

La ministre de l’Enseignement Supérieur propose d’envoyer des équipes d’ingénierie composées d’inspecteurs et de personnels de rectorat qui travailleront avec les universités pour trouver des solutions.


Débloquer les crédits gelés

Du côté des présidents des universités, le ressenti est tout autre. Louis Vogel, président de la CPU (Conférence des Présidents d’Université) met en cause le mauvais financement effectué par l’état au moment du passage à l’autonomie notamment concernant l’ancienneté des fonctionnaires. En plus de cela, des crédits avaient été gelés par le gouvernement pour cause de rigueur. Ces crédits gelés s’élèvait à 70 millions d’euros en 2011. Les dégeler serait donc la priorité pour sortir les universités de leur déficit selon lui.

 

V.B

 

Crédit photo: © gb27photo - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis