Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'Education Nationale en plein dans l'actualité

L'Education Nationale en plein dans l'actualité

27 Janvier 2011 à 00h00 | | 0 avis

L'Education Nationale en plein dans l'actualité

Jeremy revient sur les actualités de l'Education Nationale en ce mois de janvier : les primes des chefs d'établissements, les rythmes scolaires, et la suspension des allocations familiales qui entre en application pour lutter contre les absences. Autant de sujets dont on parle beaucoup en ce moment.

Une prime pour les chefs d’établissements

Le ministre de l’Education Nationale, Luc Chatel a négocié durant plusieurs mois avec les représentants des chefs d’établissements (principaux et proviseurs) pour conclure un accord : une prime de bon fonctionnement.

Ils auront une rémunération variable pouvant aller jusqu’à 6 000 euros (tous les trois ans), pour les chefs d’établissements qui seront liés par des performances, des résultats factuels et transparents.

Des critères ont été retenus à savoir : le taux de réussite des examens, l’accueil des élèves en grande difficulté ou la mise en place de projets pédagogiques. Mais les syndicats de chefs d'établissements et d’enseignants restent méfiants et beaucoup s’interrogent : suppression de 16 000 postes dans l’Education Nationale d’un côté et des primes de l’autre côté.


Les rythmes scolaires

enseignement actualitéDiminuer les vacances ? Allonger les journées d’école ? Des pistes déterminées pour réduire la longitude des journées d’école.

Cependant les parents d’élèves restent divisés, pour certains, les vacances d’été permettent aux élèves de décompresser et pour d’autres c’est une question d’économie : pour les parents qui travaillent durant cette période, les enfants doivent se rendre en centre de vacances ou en garderie et cela a un coup.

Il est question selon le rapport de remettre en place la semaine de 4 ½ journées pour les plus jeunes ou de diminuer de deux semaines les grandes vacances, mais le tourisme pourrait en compatir.


La suspension des allocations familiales en application

Comment lutter contre l’absentéisme scolaire ? En suspendant les allocations familiales. Si un élève est absent 4 ½ journées sans justification au cours du mois, le chef d’établissement et l’inspecteur de l’académie devront procéder à une mise en garde de la famille. A la suite de cette mise en garde, si aucune amélioration n’est constatée : c’est la suspension des allocations pour combattre le fléau de l’absentéisme. Mais pour les syndicats, c’est une sanction inefficace.

Au Royaume Uni par exemple, en cas d’absentéisme récurrent, les parents doivent payer une amende de plusieurs milliers de livres et même de l’emprisonnement est prévu, pourtant cette décision n’a pas fait chuter l’absentéisme.

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis