En ce moment :

Préparez votre séjour à l'étranger : pensez à votre assurance santé !

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

10 décembre 2010 : Journée Mondiale des droit...

10 décembre 2010 : Journée Mondiale des droits de l'Homme

09 Décembre 2010 à 14h54 | | 0 avis

10 décembre 2010 : Journée Mondiale des droits de l'Homme

Alors qu’il est encore des pays où le concept de droits de l’homme est explicitement rejeté, la Journée Mondiale des droits de l’homme du 10 décembre est le moment de revenir sur ces droits fondamentaux issus d’un texte venu de chez nous.

La DDHC : un texte fondateur

Texte fondateur qui pose les idées de la Révolution Française, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen est adoptée dans sa première version en 1789. Elle édicte un certain nombre de droits naturels individuels et collectifs qui nous semblent aujourd’hui élémentaires, mais dont l’énonciation était à l’époque nécessaire pour marquer la rupture avec une société monarchique hiérarchisée. Dorénavant, « Tous les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit ».


De 1789 à 1948

Encore aujourd’hui, ce principe élémentaire n’est malheureusement pas suivi partout, l’exemple simple restant celui de l’inégalité homme/femme. La Déclaration de 1789 a néanmoins fait son chemin depuis la Révolution Française. Elle est la base de textes comme la Déclaration universelle des droits de l’homme dont la journée du 10 décembre (célébrée depuis 1950) marque l’anniversaire de la ratification en 1948 par l’assemblée de l’ONU, alors organisme naissant sur les restes de la Seconde Guerre Mondiale.


Des droits fondamentaux applicables

Cette déclaration n’a qu’une valeur morale, divers organismes ont donc par la suite posé par écrit ces droits fondamentaux dans le but de leur donner une valeur juridique, comme l’Union Européenne en 1950 dans la Convention européenne des droits de l’homme dont la Cour européenne des droits de l’homme garantit l’application. L’ONU elle-même, à la suite de sa déclaration, a rédigé des pactes qui eux, font force de loi.

Néanmoins, la Déclaration universelle des droits de l’homme, plus qu’un texte, est un véritable symbole dont il s’agit de garantir les droits, ce qui n’est pas chose aisée, notamment dans des régimes de types autoritaires (cf. "Chine : Le nouveau repère de Big Brother") qui, pour s’imposer, brigue en premier lieu ces principes fondamentaux d’égalité et de liberté.

Avec l’émergence de la diffusion de l’information facilitée par les médias Internet, de récents événements nous rappellent aussi que la liberté d’expression n’est pas une chose acquise, et qu’il faut toujours la faire valoir.

Youyoupi

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis