Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Journaliste : un métier précaire

Journaliste : un métier précaire

Une récente étude de l’Observatoire des métiers de la presse affirme la baisse du nombre total de journalistes en France. Une première dans le pays qui compte aujourd’hui 37 145 détenteurs de la fameuse carte de presse. De quoi inquiéter les milliers d’étudiants en journalisme. Retour sur les formations, les écoles, et les métiers du journalisme.

18 Aout 2011 à 17h59 | | 0 avis

Journaliste : un métier précaire

La crise du journalisme

Cela n’était pas arrivé « depuis dix ans en France », souligne l’Observatoire des métiers de la presse qui a réalisé une étude sur l’année 2010 : le nombre total de journalistes en France est passé de 37 390 en 2009 à 37 145 en 2010.

Peu direz-vous ; sauf que cette faible diminution marque un peu plus les inquiétudes des étudiants en journalisme qui se voyaient déjà remarquer la difficulté, la concurrence du métier de journaliste et le faible nombre de débouchés. Génération précaire était d’ailleurs revenue sur les difficultés subies par les étudiants sur le marché du travail.

Délivrée par la Commission de la Carte d’identité des Journalistes Professionnels (CCIJP), la carte de presse obtient définitivement le rang de saint-graal et oblige de plus en plus les étudiants à suivre des cursus dans des écoles de journalismes pour abandonner progressivement les rangs des cursus universitaires.

Il semblerait par ailleurs que cette précarité du métier de journaliste concerne plus fortement les femmes, eu égard au plus fort taux de CDD pour elles.

 


Journalisme : formations et écoles de journalisme

Les raisons sont multiples : la nature des contrats signés (CDD) et surtout la formation suivie.

Les étudiants en école de journalisme obtiennent dans l’ensemble leur carte de presse aux alentours de 26 ans là où les autres l’ont difficilement avant l’âge de 30 ans.

Une école de journalisme et de communication comme celle du CELSA devrait donc privilégier les étudiants dans la recherche d’un emploi à la sortie du milieu étudiant. Jugées parfois à tort plus professionnelles et plus sérieuses que les autres formations, les écoles jouent trop souvent sur leur image et les nombreux contacts dont elles disposent.

Préparer le concours de journalisme devient donc une quasi obligation pour tous ceux qui souhaitent travailler dans le secteur du journalisme ou de l’édition.

 


Les métiers du journalisme

Deux solutions majeures (bien d'autres restent possibles) s’offrent à eux, en rapport avec les domaines des médias, de l'édition et de la communication.

Le métier de pigiste :

L’entrée inévitable dans la profession. Consistant à rédiger des papiers/articles pour tous types de support, le pigiste garde une liberté d’action et d’organisation dans sa gestion du travail. Il n’empêche, cette situation d’incertitude et d’attente d’un emploi peut parfois stresser et angoisser certains.

Un conseil accordé par Christine, 34 ans, ancienne étudiante à l’Université et aujourd’hui journaliste dans un grand quotidien français :

« Je suis passé par là, je sais ce que c’est. Et c’est très dur les premières années entre la recherche de travail et de journaux pour lesquels écrire, se loger, se nourrir, trouver du matériel adéquat […] Si j’ai un conseil à donner c’est de se concentrer sur un support média. Rappelez-vous que 70% des journalistes travaillent toujours dans la presse écrite ! »

Le métier d’attaché presse :

Une autre profession et une autre porte d’entrée vers le monde du journalisme. Enseigné surtout dans les Ecoles Françaises d’Attaché Presse (EFAP). Une profession qui mobilise un investissement personnel conséquent et une grande rigueur au travail.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis