Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Journal d’une étudiante française à Londre...

Journal d’une étudiante française à Londres : avant de partir

Mediaetudiant va régulièrement vous livrer les conseils et témoignages d’une étudiante française qui s’est expatriée à Londres. Démarches à entreprendre avant de partir, démarches à faire une fois arrivé sur place, conseils pour ne pas avoir de problèmes avec les banques… au fil des articles vous saurez tout sur les bons gestes et les bonnes pratiques à effectuer lorsqu’on s’installe à Londres.

13 Mars 2012 à 18h10 | | 2 avis

Journal d’une étudiante française à Londres : avant de partir

Cette semaine, Sarah nous a livré son témoignage sur la période qui a précédé et qui a motivé son départ pour la capitale anglaise, les raisons de son départ, et les démarches qu'elle a effectuées. Un récit exemplaire qui pourrait donner des idées à certains et qui pourrait en aider d’autres !

Pourquoi partir étudier à Londres ?

Sarah faisait partie de ces étudiants qui ne se sentent pas à leur place au sein des établissements d’enseignement français. Elle avait « l’impression que le système d’étude ne [lui] correspondait pas ».

Elle avait pourtant tenté de suivre une première année à la faculté de droit de Strasbourg en croyant qu’elle « allait faire des plaidoiries et [qu’elle allait] pouvoir appliquer tout ce [qu’elle] apprenait ». Mais elle a vite déchanté et s’est rendue compte qu’avant de passer à la pratique il lui faudrait suivre de longues années d’enseignement théorique.

Démotivée, elle rate son examen. Elle sent alors le besoin de découvrir de nouveaux horizons pour « s’épanouir ». C’est une amie de ses parents qui lui parle du système éducatif anglo-saxon : du pragmatisme, des notions concrètes, une mise en application immédiate, du temps pour « mener une vie sociale active »… « C’est parce que je me reconnaissais davantage dans cela que j’ai choisi de partir étudier dans la capitale anglaise », nous confie Sara.

Au départ elle voulait aller aux Etats-Unis mais la réalité géographique et financière l’a finalement convaincue d’aller à Londres.


 

Préciser son projet

Sarah voulait partir, mais elle ne savait pas vraiment ce qu’elle voulait faire : études de droit, dans les relations internationales ou dans les médias, son projet n’était pas vraiment fixé. Une chose était sûre : elle voulait perfectionner son anglais.

Mais grâce à au Stamford Test proposé par le site ucas.com, Sarah a réussi à préciser son projet. « J’ai postulé dans plusieurs universités de médias, le droit demandant une parfaite maîtrise de linguistique ». Le site ucas.com est, selon Sarah, « le meilleur endroit pour commencer vos recherches si vous voulez partir étudier au Royaume-Uni ».

Lui restait à faire les démarches pour partir. Et là, cette jeune étudiante a fait un choix qui peut sembler atypique : elle n’a pas fait appel à l’organisme Erasmus.  « Je voulais faire tout mon cursus hors du système français avec lequel j’étais un peu fâchée » justifie-t-elle, alors que « les années Erasmus ne durent qu’un an ».

Avant de partir, elle ne savait pas vraiment combien lui coûteraient ses années d’études à Londres. Elle savait juste que son école de remise à niveau lui couterait 756£ par mois, que le passage de l’IELTS coutait 200£ et qu’être logée dans une famille d’accueil lui couterait 450£ par mois. Il fallait ajouter à cela le cout des trois années de licence à l’université (qui diffère selon les universités).


 

Les démarches pour postuler dans une université

C’est grâce au site ucas.com que la jeune française a pu contacter les universités. Elle nous explique alors les démarches à entreprendre pour postuler dans les universités et nous indique que les « universités anglaises sélectionnent leurs futurs étudiants ». Elles jugeraient principalement les motivations et la motivation du candidat.

Pour postuler il faut donc constituer un dossier de candidature composé :

  • D’une lettre de motivation
  • D’un courrier de référence écrit par un de vos anciens professeurs
  • De votre diplôme du baccalauréat
  • De vos relevés de notes du lycée
  • Un document qui atteste que vous avez passé le TOEFL ou l’IELTS (qui attestent de votre niveau en anglais et que celui-ci est suffisant pour suivre des cours en anglais). Les résultats que vous devez avoir obtenu à ces tests dépendent des universités auxquelles vous postulez.

C’est l’heure de partir !

La décision prise, Sarah a décidé de partir à Londres et de faire le reste des démarches sur place. Elle avait trouvé son école de remise à niveau en anglais et sa famille d’accueil et tout le reste restait à faire. Elle a donc travaillé jusqu’à son départ pour mettre de l’argent de côté.

L’heure du départ arrivée « je n’appréhendais pas trop » nous dit-elle. Elle explique cela par le fait que son « départ s’est concrétisé en deux ou trois semaines » et que l’excitation ne lui a donc pas laissé le temps d’appréhender.

Elle a donc fait ses valises en prenant soin de ne rien oublier et « les dernières heures avant le départ ont été un peu difficile ». C’est le moment où elle réalise ce qu’elle va quitter. Elle regrette de n’avoir pas mieux averti ses amis de son départ, de ne pas avoir fait de fête de départ, de laisser sa sœur derrière elle…  mais pas de temps pour les regrets, elle embarque pour rejoindre le Royaume-Uni.


 

Bilan du départ

Sarah nous indique que pour partir de la sorte il faut être déterminé et indépendant, bien sûr, mais aussi qu’il faut avoir du courage. Il faut être courageux pour persévérer alors « qu’on rencontre toujours des gens qui ont des avis négatifs par rapport à ses projets ».

Partir demande aussi de l’organisation, de la discipline et de la maturité pour s’occuper des différents papiers administratifs et surtout pour les rendre à temps (les universités anglo-saxonne ne tolérant aucun retard dans le rendu des papiers).

Voilà une expérience singulière qui peut toutefois servir à la plupart des étudiants qui voudraient s’expatrier au Royaume-Uni pour poursuivre leurs études. Elle nous donne ici la preuve qu’on peut très bien partir à l’étranger sans avoir prévu l’ensemble de son séjour (mais un minimum tout de même), si on en a les moyens.

La prochaine édition du journal s’intéressera à l’arrivée de Sarah à Londres et aux démarches qu’elle a effectuées là-bas.

Le journal d’une expatriée à Londres : avant le départ

Les avis sur cet article
jerem64

20 / 20

Partir à l'étranger expérience enrichissante.
Par

jerem64

- le 15 Mars 22h09
marine1998

20 / 20

Merci pour les infos diverses. Moi, je vais bientôt à Londres mais dans le cadre d'un voyage scolaire, cela n'a rien à voir... mais il me tarde.
Par

marine1998

- le 13 Mars 20h49
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis