Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Un jeune homme porte plainte pour discriminatio...

Un jeune homme porte plainte pour discrimination contre une université pour femmes

20 Janvier 2015 à 12h10 | | 0 avis

Un jeune homme porte plainte pour discrimination contre une université pour femmes

Un jeune étudiant porte plainte contre une université pour femmes japonaise qui a refusé sa candidature, car il estime avoir été discriminé.

C’est la première fois qu’un tel cas se présente au Japon. L’université pour femmes de Fukuoka, dans le Sud-Ouest du Japon, a refusé la candidature d’un jeune étudiant, de sexe masculin donc. L’établissement qui ne compte aucun étudiant de ce sexe, a donc été contraint de refuser sa demande. Seulement l’étudiant ne l’entend pas de cette oreille et estime avoir été discriminé, selon le Bangkok Post. Il décide de déposer une plainte à l’encontre de l’université pour femmes de Fukuoka pour discrimination.

L’étudiant voulait entreprendre une formation pour devenir diététicien

En guise de dédommagement, le jeune homme réclame d’être admis dans cette université pour femmes et la somme de 660 000 yens, l’équivalent d’un peu plus de 4.800€. Le principal argument de l’accusation est que la formation qu’il souhaite intégrer pour devenir diététicien n’est dispensée, dans la région, que dans cet établissement public. De ce fait s’il voudrait intégrer une telle formation, il devrait soit se tourner vers des établissements privés soit vers une autre ville. « C’est la première fois que la base légale d’une université publique ou privée pour femmes est contestée devant la justice », a précisé l’avocate qui ne peut pas se prononcer sur le verdict qui sera prononcé étant donné la rareté de cette accusation.

La question de l’égalité hommes/femmes se pose concernant ces universités

Avec ce procès inédit au Japon de nouvelles questions émergent quant au statut des universités pour femmes. Au Japon, elles sont au nombre de quatre, publiques et privées confondues. Même si leur vocation est de former des femmes, leur est-il possible de refuser des hommes ? L’université en refusant cet étudiant de sexe masculin a-t-elle livrée une décision inconstitutionnelle ? L’université pour femmes de Fukuoka, contactée par le Bangkok Post, n’a cependant pas souhaité commenter l’affaire.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis