Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Rentrée 2018 : Jean-Michel Blanquer prône une...

Rentrée 2018 : Jean-Michel Blanquer prône une « école de la confiance »

Renforcement des matières fondamentales, lutte contre le harcèlement scolaire, formation des enseignants, semaine de quatre jours… Avant-hier, Jean-Michel Blanquer a annoncé les mesures de l’Education nationale pour l’année 2018-2019. Résumé.

Publié le 31 Aout 2018 à 11h11 | | 0 avis

Rentrée 2018 : Jean-Michel Blanquer prône une « école de la confiance »

C’est ce mercredi 29 août que le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a donné sa conférence de presse de la rentrée. Pendant une heure, il a exposé les mesures fortes de l’année à venir. Le ministre est donc attendu au tournant. Avec une conférence de presse intitulée « Ensemble pour l’Ecole de la confiance », il y a certainement un pari à remporter auprès des enseignants, des parents… et des élèves.

 

Renforcer les fondamentaux à l’école primaire

20% des élèves ne maîtrisent pas les savoir fondamentaux à la fin de l’école primaire. C’est du moins ce qu’on peut lire dans le communiqué officiel de l’Education nationale. Pour redresser cette situation, Jean-Michel Blanquer annonce ainsi l’augmentation du dédoublement des classes de CP et de CE1 dans les zones d’éducation prioritaires. La mesure concernerait 190 000 élèves à la rentrée 2018.

Il souhaite également mettre l’accent sur l’acquisition des savoirs fondamentaux dans toutes les classes d’école primaire. C'est-à-dire « lire, écrire, compter et respecter autrui ». Des évaluations seront ainsi soumises aux élèves de CP et CE1 en début en milieu d’année. Nouveauté de cette rentrée : des stages de réussite seront proposés aux élèves de CM2 en difficulté en français et/ou mathématiques, pendant les vacances de printemps et d'été. Le ministre souhaite également renforcer l’enseignement des mathématiques de façon « rigoureuse, progressive et explicite ».

➜ À voir aussi : 5 choses à savoir sur la rentrée 2018

 

Lutter contre le harcèlement scolaire et promouvoir l’égalité filles-garçons

Si les points de la réforme du brevet, du bac et de la voie professionnelle sont déjà bien connus, d’autres ont été annoncés. Le ministère de l’Education nationale souhaite faire de la lutte contre le harcèlement scolaire une priorité, « en particulier le cyberharcèlement à caractère sexiste et sexuel », indique le communiqué publié avant-hier. Les établissements seront ainsi dotés d’un plan de prévention contre le harcèlement, comprenant une journée annuelle dédiée à ce problème.

Jean-Michel Blanquer annonce également vouloir lutter contre les comportements sexistes, les violences sexuelles et les stéréotypes. « Aujourd’hui, des jeunes filles sont victimes dans le cadre scolaire de harcèlement, d’intimidations ou d’agressions à caractère sexiste ou sexuel. Parallèlement, les préjugés sexistes et les phénomènes d’autocensure demeurent, notamment dans les choix de poursuite d’études. » La prévention sera également faite dans ce domaine.

➜ À voir aussi : Qu'y a-t-il dans la réforme de l'apprentissage ?

 

Le « plan mercredi » et la formation des enseignants revue

De plus en plus de communes optant pour la semaine des quatre jours, Jean-Michel Blanquer a décidé de mettre en place le « Plan Mercredi ». L’objectif étant de financer des activités périscolaires dans les communes en question. Faire bénéficier les élèves « d’activités riches et variées » et inclusives est un des axes souhaités pour les élèves d’école primaire.

Enfin, l’accent a également été mis sur la formation des enseignants. Jean-Michel Blanquer prône donc un accompagnement des professeurs tout au long de leur carrière et une amélioration de la formation des enseignants. « Il est donc indispensable de renforcer cette formation en permettant une entrée plus progressive dans le métier, en renforçant la formation initiale en Espe, en articulant mieux celle-ci avec la formation continue (pendant les premières années de carrière) et en développant cette dernière tout au long de la carrière. » Premier bilan à la rentrée prochaine ?