aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

IUT Saint-Denis : le directeur de nouveau victi...

IUT Saint-Denis : le directeur de nouveau victime de menaces de mort

La vie n’est pas un long fleuve tranquille pour le directeur de l’IUT de Saint-Denis, Samuel Mayol, qui vient de recevoir de nouvelles menaces de mort après en avoir déjà été victime l’an passé et avoir été agressé dans Paris.

28 Avril 2015 à 10h41 | | 0 avis

IUT Saint-Denis : le directeur de nouveau victime de menaces de mort

C’est le site News Tank Education qui révélait lundi 27 avril 2016 que Samuel Mayol faisait à nouveau l’objet de menaces de mort le 22 avril dernier…

Un directeur d’IUT victime de menaces de mort à répétition

Le syndicat d’enseignants du supérieur, Snesup-FSU, rappelle qu’il y a à peine un an le directeur de l’IUT de Saint-Denis a été agressé physiquement après avoir reçu plusieurs menaces de mort. A la suite de ces événements, aucune protection à long terme n’a été envisagée. Le président de l’université Paris 13 dont dépend l’IUT a toutefois requis qu’une enquête soit menée par l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (Igaenr) et les résultats ont mis en évidence la véracité des faits relatés dans la presse au moment des événements.

Le rapport indique que le directeur de l’IUT serait victime de menaces de mort à caractère islamique et met en cause un « système clanique » au sein des profs de l’IUT. En effet, le directeur du département techniques de commercialisation aurait ainsi fait remplacer toutes les femmes par des hommes proches de lui et s’est également attelé à faire régner ses propres règles et lois notamment en pondérant les notes en fonction de l’absentéisme. Le département pratiquerait également des malversations financières et accueille une association vendant des sandwiches hallal dans un local de l’IUT, celle-ci a refusé de partager cette salle avec d’autres associations. En tentant de reprendre possession de son local suite à une alerte à la bombe, l’IUT découvre dans les placards de nombreux tapis de prière.

L’université Paris 13 mise en cause par un syndicat d’étudiants

Avec ces nouvelles menaces, le syndicat s’inquiète et demande à Najat Vallaud-Belkacem « de prendre sans délai toute la mesure de la gravité de la situation car la présidence de l'université de Paris 13 ne l'a étonnamment pas fait à ce jour. Aucune plainte de l'université n'a été déposée et la protection juridique ne lui a pas encore été accordée ».

Le président de l’université, Jean-Loup Salzmann, a répondu à News Tank Education sur ce sujet en expliquant que son établissement s’est chargé de la défense de Samuel Mayol et a d’ores et déjà porté plainte : « Nous avons payé un garde du corps au moment où ont eu lieu les premières menaces de mort il y a un an. Je n'accorde pas de protection fonctionnelle à Samuel Mayol parce que la police a pris le relais sur cette enquête ».

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis