En ce moment :

Préparez votre séjour à l'étranger : pensez à votre assurance santé !

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Interview : Camille nous ouvre le journal d'une...

Interview : Camille nous ouvre le journal d'une hypokhâgneuse

07 Octobre 2010 à 12h25 | | 0 avis

Interview : Camille nous ouvre le journal d'une hypokhâgneuse

Camille, 19 ans, tient depuis plus de deux ans un blog étudiant où elle témoigne de son expérience en khâgne et hypokhâgne à Nantes : "Journal d'une Hypokhâgneuse". Aujourd'hui étudiante en licence 3 de géographie, elle continue d'alimenter son blog et d'en faire un espace d'échanges autour de la prépa littéraire.

Présente-nous ton blog, "Journal d'une hypokhâgneuse" ?

Au début, ce blog était une sorte de défouloir après les difficultés de la journée en prépa. Au fil du temps c'est aussi devenu une plateforme d'échanges avec d'autres étudiants. C'est une sorte de journal intime de prépa, où je n'entre pas dans ma vie privée, mais au contraire sur le vécu en prépa.


Il s'adresse uniquement aux prépas littéraires ?

Non, il s'adresse à tous ceux qui s'intéresse à la prépa littéraire : étudiants en terminale qui réfléchissent à leur orientation, étudiants dans d'autres prépas aussi et les curieux. Par contre, n'importe quel élève de prépa littéraire peut s'identifier dans ce blog, venir échanger. Je reçois régulièrement des mails ou commentaires avec des témoignages, des demandes de conseil... C'est une sorte de "blogothérapie" !

hypokhagne etudiant temoignage

 


Le dessin, c'est une autre passion ?

J'ai fait beaucoup de dessins pour rendre le blog plus vivant, et plus lisible pour mes lecteurs. Ca rajoute un peu d'humour, et ça évite les pavés de texte ! Je dessine pour le plaisir, et ce blog m'a donné de bonnes raisons de continuer pendant la prépa.


La khâgne, c'était si dur que ça ?

Avec le recul, on relativise, mais quand on y est, c'est dur ! Après, il ne faut pas du tout voir la prépa comme une torture. J'essaye de montrer aussi qu'on peut en rire, faire des rencontres. Ca dépend aussi des jours, des gens... Il faut la vivre pour comprendre !


Tu entres à l'université. Qu'est-ce que tu comptes faire de ce blog ?

Je continue à l'enrichir avec des anecdotes de la prépa, je n'ai pas eu le temps de tout raconter pendant ces 2 années. Mais je parle aussi de l'après prépa, et aussi du retour à l'université. Ceux qui passent par mon blog pourront continuer de me poser des questions ou de réagir à certains articles.

A.S.

Rendez-vous sur le "Journal d'une Hypokhâgneuse".

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis