Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Inauguration de toilettes "neutres" dans une un...

Inauguration de toilettes "neutres" dans une université canadienne

Pas si insolite que cela ! L’université Dawson de Montréal a inauguré la semaine dernière des cabinets de toilettes « neutres », une idée qui a pu être concrétisée grâce à un étudiant canadien transgenre, qui souhaitait garantir le bien-être des personnes transgenres.

02 Mars 2015 à 14h42 | | 0 avis

Inauguration de toilettes

Plus de malaise pour allez aux toilettes pour les étudiants transgenres

Plus de malaise devant les toilettes de l’université Dawson de Montréal, désormais les personnes transgenres pourront profiter du petit coin sans supporter les regards interrogatifs des autres usagers. Jules Rose Johnson, un jeune étudiant transgenre responsable des affaires internes de l’association étudiante, est à l’origine de cette initiative qui a permit de transformer des toilettes pour hommes en toilettes neutres. Prévus pour les personnes qui « rencontrent des difficultés » avec la répartition homme/femme des cabinets de toilettes, ils sont néanmoins ouverts à tous les étudiants de l’université, homme, femme ou autre. Une initiative qui pour le moment récolte de bonnes critiques même si la totalité des étudiants du campus n’ont pas encore forcément remarqué le changement.

Des initiatives pour les LGBT en vogue aux quatre coins du monde

Si a Dawson, les étudiants transgenres ne devraient plus subir de malaises lors de leurs pauses « petit coin », ce n’est pas le cas de tous les étudiants transgenres même s’il faut se souvenir des quelques initiatives prisent pour contrer certaines discriminations dont ils sont victimes. L’université de Cambridge avait notamment accepté de modifier son dress code après l’université d’Oxford qui en avait fait de même suite aux mobilisations de la LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). La proposition d’une école entièrement consacrée aux LGBT avait également était envisagée à Manchester, de même que la suppression des mots « monsieur » et « madame » à la cité universitaire de New-York.

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'neutres" dans une université canadienne") AS score , C.slug A' at line 1