Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Harlem Shake : une bibliothécaire licenciée

Harlem Shake : une bibliothécaire licenciée

Le 17 février dernier, une trentaine d'étudiants de l'université d'Oxford filme un Harlem Shake dans leur bibliothèque et poste la vidéo sur YouTube. Malheureusement, la bibliothécaire qui travaillait ce jour là a été licenciée. Depuis les étudiants réclament sa réintégration.

21 Mars 2013 à 15h08 | | 0 avis

Harlem Shake : une bibliothécaire licenciée

Un Harlem Shake de trop ?

C'est la diffusion sur le net qui a provoqué le licenciement de la bibliothécaire qui travaillait-là au moment de la danse. Les étudiants ont également écopé d'une amende, a indiqué mercredi à l'AFP la présidente du bureau des élèves, Esther Gosling. L'information est relayée par le figaro.fr.

Le bureau des étudiants de la faculté a deux revendications :

  • La réintégration de l'employée
  • L'annulation des amendes jugées trop sévères

Les étudiants tiennent aussi à expliquer que la danse n'a duré que sept minutes et n'a entrainé aucune perturbation ou dégradation des lieux.

La présidente du bureau des élèves a déclaré à l'AFP : "'je veux insister sur le fait que nous n'essayons pas d'aller à l'encontre des décisions prises par les responsables de l'université mais nous estimons que la bibliothécaire a été injustement traitée, c'est pourquoi nous appelons à sa réintégration.''


Un phénomène viral ?

Partie d'un simple gag, la première vidéo loufoque du Harlem Shake : "Do the Harlem Shake" postée le 2 février sur YouTube a été visionnée 360 millions de fois et parodiée 100 000 fois. Sur cette vidéo, on peut voir quatre personnes déguisées qui dansent sur la musique du DJ Baauer.

Depuis, c'est un véritable buzz planétaire. Le schéma de base est toujours le même : au départ une seule des personnes danse entourée de personnes qui semblent indifférentes, puis l'ensemble des participants masqués se mettent à s'agiter frénétiquement.

Baauer confie au site américain The Daily Beast : "Tout ce que j'ai fait, c'est composer la musique, alors je suis quand même dans une drôle de position. Je lui ai donné vie, elle a grandi grâce aux autres."

Le sémiologue, Nicolas Jung, de l'Institut d'études sémiologiques explique le phénomène au figaro.fr : "Les vidéos, tout au moins les premières, mettaient en scène l'introduction du chaos dans le quotidien" explique-t-il. "Qu'il s'agisse d'une pièce de la maison (chambre, cuisine, salon), d'une caserne militaire, d'un camion de pompier, d'un plateau de télévision, il est toujours question d'introduire un élément perturbateur dans un environnement bien ordonné.".

L'élément perturbateur du Harlem Shake, c'est justement la personne qui danse seule au premier plan, "Il y a littéralement une mise à mal de l'ordre du monde et une transgression des codes, de l'étiquette, des bonnes manières, de ce qu'il est censé se faire dans la société. D'où ces actes sexuels mimés, subversifs"

Ces phénomènes sociaux-économiques sont malheureusement intenses et brefs : alors le Harlem Shake est-il déjà has been ?

Crédits : © Anatoly Maslennikov - photogl - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis