aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Harcèlement scolaire : un garçon de 7 ans exc...

Harcèlement scolaire : un garçon de 7 ans exclu de son école pour avoir été la victime

Incompréhension en Vendée suite à l’exclusion d’un garçon de 7 ans qui pendant plusieurs mois a subi sans qu’aucun membre de l’équipe pédagogique n’intervienne, un harcèlement de la part de ses camarades de l’école privée Notre-Dame-du-Petit-Bourg aux Herbiers.

06 Mars 2015 à 10h56 | | 0 avis

Harcèlement scolaire : un garçon de 7 ans exclu de son école pour avoir été la victime

La victime du harcèlement de ses camarades exclue à 7 ans

Des événements assez insolites se sont produits en Vendée à l’école Notre-Dame-du-Petit-Bourg. Contrairement à ce que prévoient tous les autres règlements de toutes les écoles françaises, c’est généralement, pour ne pas dire toujours, l’élève qui commet une bêtise (grosse ou petite) qui prend une sanction. Et bien dans cette école, la règle n’est pas la précédente.

Un jeune garçon de 7 ans qui subissait depuis plusieurs mois le harcèlement de ses camarades de classe s’est vu être mis dehors par le directeur de l’établissement, selon les informations du père du jeune garçon cité dans Le Figaro.

Moqueries, humiliations, coups mais aucune sanction pour les auteurs

Une situation à laquelle les parents du garçon ont tenté d’obtenir des explications, mais rien n’y fait le directeur n’était pas du même avis selon leurs dires. L’élève qui n’aurait jamais reçu aucune plainte de la part de ses professeurs n’a pas non plus forcement compris ce qu’il se passait et pourquoi il avait été renvoyé. Même si aujourd’hui son père explique à Ouest France qu’ « il va mieux. Mais a très mal vécu ces événements : il a d’abord été rejeté par ses camarades, puis par les adultes. Et pendant tout ce temps, personne, à aucun moment, ne nous a demandé comment allait notre fils ».

Les autres parents d’élèves se désolidarisent de l’école

Revenons sur les précédents événements, le petit garçon qui subissait les moqueries, humiliations, et les coups de ses camarades pendant des mois avait enfin décidé d’en informer ses parents après les deux coups de trop. C’est alors que les parents ont pris un rendez-vous avec la direction pour pouvoir en parler, a priori sans qu’un vrai échange n’est eu lieu. Le directeur avait simplement déclaré d’après le père du garçonnet « l’entretien est terminé »  allant même jusqu’à signifier aux parents que la « confiance » était rompue entre l’établissement et eux.

Les parents ont alors choisi de saisir la justice pour le harcèlement scolaire dont leur fils a été victime sans que les figures de l’autorité de l’établissement ne sanctionnent ces agissements. Une demande de réparation est également envisagée par leur avocate. La gravité de ces événements n’est pas restée à l’abri des bruits de couloirs et plusieurs parents ont choisi de retirer leurs enfants de l’école, pas étonnant qu’après une telle histoire, la confiance soit rompue entre les parents et l’établissement.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis